L'enracinement ; prélude à une déclaration des devoirs envers l'être humain

L'enracinement ; prélude à une déclaration des devoirs envers l'être humain (IMPRESSION A LA DEMANDE)

À propos

Chaque être humain a besoin d'avoir de multiples racines. Les échanges d'influences entre milieux très différents ne sont pas moins indispensables que l'enracinement dans l'entourage naturel. L'enracinement est peut-être le besoin le plus important et le plus méconnu de l'âme humaine. C'est un des besoins les plus difficiles à définir. Il y a cependant déracinement toutes les fois qu'il y a conquête, et en ce sens la conquête est presque toujours un ''mal''. Les conquérants sont des migrateurs qui s'installent dans le pays conquis, se mélangent à la population et prennent racine eux-mêmes. Mais quand le conquérant reste étranger au territoire dont il est devenu possesseur, le déracinement est une maladie presque mortelle pour les populations soumises. Le pouvoir de l'argent et la domination économique peuvent également imposer une influence étrangère au point de provoquer la maladie du déracinement. Enfin les relations sociales à l'intérieur d'un même pays peuvent être des facteurs très dangereux de déracinement.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Sociologie généralités > Ecoles / Courants / Thèmes

  • EAN

    9791092128512

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    328 Pages

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    15 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    450 g

  • Distributeur

    Hachette

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Simone Weil

Née à Paris dans une famille juive agnostique, la philosophe Simone Weil (1909-1943) fut une ardente militante de la cause ouvrière. Elle ira jusqu'à abandonner sa chaire de professeur, au profit d'un travail en usine, avant de s'engager contre Franco dans la guerre d'Espagne.ÿ1938, tournant décisif : sa rencontre avec la figure du Christ.ÿD'une santé fragile et éprouvée, elle meurt à 34 ans à Ashford en Angleterre où elle avait rejoint la France Libre.ÿSes ouvrages, La Condition ouvrière (1951), L'Enracinement (1949) ou La Pesanteur et la Grâce (1947) ont été publiés à titre posthume.

empty