à mains nues t.2

à mains nues t.2

(Scénario), (Dessins)

À propos

Après le succès du tome 1 (30 000 exemplaires vendus, une adaptation ciné en cours), la suite de l'histoire de Suzanne Noël.
La deuxième partie de la BD sur Suzanne Noël commence par deux drames : la mort de sa fille Jacqueline, puis la dépression qui emporte son mari, Henri. Se retrouvant veuve, elle perd momentanément l'autorisation d'exercer la chirurgie. Mais il en faut plus pour éteindre la soif de vivre du docteur Noël.
Pour honorer la mémoire de sa fille et de son mari, elle plongera à corps perdu dans l'exercice de son métier et deviendra la star internationale de la chirurgie esthétique.
Dans le Paris des années 1930, Mme Noël est une figure mondaine de premier plan (les soirées qu'elle organise sont les plus en vues - on y croise tout le gotha de l'époque). Partout dans le monde, ses conférences font salle comble.
D'est en ouest, on la réclame pour former les chirurgiens ou pratiquer des opérations délicates. Alors qu'elle est au sommet de son art, elle se lance dans le second combat de sa vie et parcourt le monde pour fonder le premier club féministe : les Soroptimist.



Rayons : Bandes dessinées / Comics / Mangas > Bandes dessinées > Ados / Adultes > Histoire

  • EAN

    9791037504661

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    104 Pages

  • Longueur

    26.8 cm

  • Largeur

    19.5 cm

  • Épaisseur

    1.5 cm

Leïla Slimani


Clément Oubrerie

  • Naissance : 1-1-1966
  • Age : 55 ans
  • Pays : France
  • Langue : Francais

Clément Oubrerie est un dessinateur français né à Paris en 1966. Il suit des études d'arts graphiques à l'ESAG, puis passe deux ans aux États-Unis où il publie ses premiers livres pour enfants. De retour en France, il publie ensuite une quarantaine d'albums illustrés et obtient notamment le prix du livre de presse de Montreuil en 2003 pour Les Mille Mots de l'info (Gallimard) avec Elisabeth Combres et Florence Thinard.
Il vient à la bande dessinée en 2005 avec Aya de Yopougon (Gallimard), écrit par Marguerite Abouet, prix du premier album au festival d'Angoulême 2006. La série connaît un succès phénoménal, les cinq tomes sont traduits dans quinze langues. Il adapte également Zazie dans le métro, de Raymond Queneau
En parallèle, il se tourne vers le dessin animé en se familiarisant à la 3D. En 2007 il signe la série Moot-moot avec Éric et Ramzy, meilleure série d'animation au festival d'Annecy 2008, puis crée un studio d'animation avec Joann Sfar et Antoine Delesvaux. Ce studio est à l'origine à ce jour de deux long-métrages : Le Chat du rabbin (2011) et Aya de Yopougon (sortie en 2011).

empty