On l'appelait Maïco : Marie-Claude Vaillant-Couturier, la révoltée

À propos

Fille d'un homme de presse, Marie-Claude Vaillant-Couturier, dite Maïco, côtoie l'élite intellectuelle de l'entre-deux-guerres. Mais son avenir est ailleurs : dès 1933, elle réalise un reportage clandestin au camp de Dachau. Elle a 21 ans, c'est un scoop mondial. Dix jours après leur mariage, son grand amour, le communiste Paul Vaillant-Couturier, meurt brutalement : il lui laisse en héritage sa foi en l'URSS, promesse de lendemains qui chantent. Résistante, déportée à Auschwitz puis à Ravensbrück, elle choisit d'y rester à la Libération pour soigner les mourants avant de témoigner au procès de Nuremberg. Son récit implacable sur l'horreur nazie fera le tour du monde. Jeune fille de bonne famille devenue révoltée aux convictions inflexibles, la vie de celle qu'on surnommait Maïco est un magnifique roman d'apprentissage face aux périls de l'Histoire.Une fois entamé, impossible de s'arrêter... Grâce à un grand talent de conteuse, Yseult Williams nous raconte cette vie hors du commun. Elle.Quelle personnalité ! Quel portrait ! Sud-Ouest.Prix Simone Veil 2022.


Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Histoire généralités > Biographies / Monographies


  • Auteur(s)

    Yseult Williams

  • Éditeur

    Le Livre De Poche

  • Distributeur

    Hachette

  • Date de parution

    12/04/2023

  • Collection

    Documents

  • EAN

    9782253937326

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    528 Pages

  • Longueur

    17.8 cm

  • Largeur

    11 cm

  • Épaisseur

    1.8 cm

  • Poids

    222 g

  • Support principal

    Poche

empty