À propos

Science nomologique et science interprétative propose de penser la connaissance comme ce qui est à transmettre. Dès lors persistent des préoccupations et des inquiétudes qui font partie de la science et sur lesquelles un travail scientifique reste à mener. Le positivisme, qui a voulu ne conserver dans la science que les régularités et laisser les interprétations aux sciences humaines et sociales ainsi qu'aux religions, a échoué puisque l'interprétation est en permanence présente dans la science et conditionne sa fécondité.

En prolongeant la vision du philosophe Hans Jonas et les thèses de Jacques Lacan sur le savoir, cet ouvrage place l'environnement au coeur de la démarche scientifique. À partir d'un panorama des philosophies de la connaissance depuis la fin du XVIIIe siècle, il démontre l'importance de l'interprétation dans la science et la façon de l'utiliser pour penser l'éventuel - c'est-à-dire le possible encore insoupçonné.


Sommaire

Partie 1. Les mathématiques sont-elles la connaissance typique ?
Partie 2. Les sciences vues par les philosophes de l'ère industrielle.
Partie 3. Héritages et dépassements du positivisme.
Partie 4. Penser l'éventuel, faire entrer les craintes dans le travail scientifique.

Rayons : Sciences & Techniques > Généralités sur la science > Essais / Réflexions / Ecrits sur la science


  • Auteur(s)

    Nicolas Bouleau

  • Éditeur

    ISTE

  • Distributeur

    INGRAM PUBLISHER SERVICES UK

  • Date de parution

    10/01/2018

  • Collection

    Interdisciplinarite, Sciences Et Humanites

  • EAN

    9781784053321

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    424 Pages

  • Longueur

    23.5 cm

  • Largeur

    15.6 cm

  • Poids

    500 g

  • Support principal

    Grand format

Nicolas Bouleau

  • Naissance : 20-5-1945
  • Age : 78 ans
  • Pays : France
  • Langue : Francais

Nicolas Bouleau, mathématicien, spécialiste de l'analyse et des probabilités, est connu pour ses travaux en dimension infinie et pour sa théorie des erreurs dans les modèles complexes. Il a enseigné la philosophie des sciences à l'université Paris-Est et à Sciences-Po. Il est l'auteur de nombreux ouvrages, dont Le mensonge de la finance. Les mathématiques, le signal-prix et la planète (L'Atelier) et Ce que Nature sait. La révolution combinatoire de la biologie et ses danger (Puf).

empty