Calmann-levy

  • Le 19 juillet 2019, le Tour de France célèbre les 100 ans du maillot jaune, imaginé par Henri Desgrange pour permettre aux spectateurs de reconnaître le premier de la course. Jaune, comme le soleil de juillet. Jaune, comme le quotidien sportif L'Auto, créateur et organisateur du Tour.

    Les plus grands champions (Coppi, Bobet, Anquetil, Merckx, Hinault, LeMond, Indurain, et Armstrong, le banni) ont ramené plusieurs fois le maillot jaune à Paris. D'autres l'ont porté une journée, couronnant ainsi de jaune leur palmarès. Et Raymond Poulidor a conquis sa gloire en courant après tout au long de sa carrière.

    Mais, pendant la course, la vie continue. Les événements n'ont pas manqué au cours des mois de juillet des cent dernières années : signature du traité de Versailles, accords de Genève, fin de la guerre d'Indochine, victoire de Charly Gaul faisant écho au retour du général de Gaulle en 1958, suites des remous des émeutes de mai 68, premier pas sur la lune quelques heures après la première victoire d'Eddy Merckx. Mille histoires lient le Tour et la politique, les champions et les présidents. Aucun Français ne l'a gagné depuis Bernard Hinault en 1985. Mais le Tour de France, ce mythe national, reste un monument sportif en même temps qu'une immense fête, avec le maillot jaune pour drapeau.

    Devenue journaliste pour suivre le Tour de France, Béatrice Houchard a couvert six campagnes présidentielles pour La Nouvelle République du Centre-Ouest, La Vie, Le Parisien, Le Figaro et L'Opinion. Elle est notamment l'auteure de Faut-il arrêter le Tour de France? (Larousse, 2009) et Le Fait du Prince (Calmann-Lévy, 2017).

  • L'année du Football

    Collectif

    L'année du football 2017 Tous les matches de la saison 2016-2017, tous les résultats, les portraits des plus grands joueurs et les plus belles photos de l'année du football racontés par L'équipe.

    MONACO PRINCE DE LA LIGUE 1 Monaco devance un Paris-SG qu'on croyait indétrônable grâce à son attaque flamboyante (Falcao, Germain et la révélation Kylian Mbappé) et à son beau jeu (107 buts en Championnat !). La lutte à trois est passionnante entre l'équipe de la Principauté, l'inattendu Nice de la star Mario Balotelli et le PSG (vainqueur des deux Coupes nationales), où Edinson Cavani remplace Ibrahimovic dans le coeur des supporters.

    COUPES D'EUROPE, NOUS REVOILÀ Monaco élimine Manchester City puis le Borussia Dortmund et parvient jusqu'aux demi-finales de la Ligue des champions, ce qu'aucun club français n'avait fait depuis Lyon en 2010. Le PSG se fait sortir par Barcelone au terme de deux matches qui entrent dans l'histoire (4-0 à l'aller, 1-6 au retour). En Ligue Europa, l'OL d'Alexandre Lacazette écarte l'AS Rome et le Besiktas Istanbul pour ne s'arrêter qu'en demi-finales.

    LE TRIOMPHE DE RONALDO ET ZIDANE Le Real Madrid conserve la Ligue des champions grâce à sa victoire en finale contre la Juventus Turin (4-1). Le succès est total pour Cristiano Ronaldo, quadruple vainqueur de la compétition, et Zinédine Zidane, dont la carrière d'entraîneur est partie pour égaler sa carrière de joueur. Benzema et Varane sont eux aussi de l'aventure madrilène, tandis que Paul Pogba conquiert la Ligue Europa avec Manchester United.

    UNE COUPE DU MONDE TANT DÉSIRÉE Les qualifications pour le Mondial russe voient la France et la Suède lutter au coude à coude. Les hommes de Didier Deschamps remportent un match capital aux Pays-Bas (0-1), battent aussi l'Italie (1-3) et l'Angleterre (3-2) en amical. Aux côtés d'Antoine Griezmann et de Dimitri Payet, les nouveaux venus Mbappé et Dembélé font souffler un fort vent de fraîcheur dans une saison également marquée par l'arrivée de l'arbitrage vidéo.

  • Sport de voyous pratiqué par des gentlemen : c'est ainsi que le rugby se définissait à la fin du XIXe siècle. A cette époque, déjà, il ne laissait personne indifférent. Complexe et subtil dans son élaboration, universel dans l'expression de ses valeurs, il n'a cessé depuis de fasciner. De la soule au Trophée Webb Ellis, d'un collège du Warwickshire aux clochers du Sud-Ouest, plus de mille récits, assortis d'une riche chronologie, racontent la balle ovale en ses innombrables rebondissements.
    Ils font revivre les petites histoires autant que les grands exploits de ce sport épique. Illustré de centaines de photos inédites, Un siècle de rugby est plus qu'une encyclopédie. C'est un merveilleux voyage.

  •   Un feuilleton mis en images au fil des pages, avec des photos somptueuses et souvent étonnantes, avec de l'émotion à chaque grand rendez-vous, avec des sourires et des larmes...

    Idéal pour les amoureux du tennis. À lire. À collectionner.
       

  • L'année du rugby

    Collectif

    L'année du rugby 2017 Les plus beaux matches de la saison 2016-2017, le portrait des plus grands joueurs, les photos les plus étonnantes et tous les résultats de l'année du rugby racontés par L'Équipe.

    DES BLEUS DE TOUTES LES COULEURS Après avoir frôlé l'exploit à l'automne contre les Australiens (23-25) puis les All Blacks (19-24), l'équipe de Guy Novès décroche la troisième place du Tournoi des Six Nations, sa meilleure performance dans la compétition depuis 2011. Le match contre le pays de Galles entre même dans l'histoire : vingt minutes de temps additionnel, des mêlées et des pénalités qui s'enchaînent, avant l'essai victorieux (20-18) de Damien Chouly. Hélas, la tournée de juin en Afrique du Sud marque un nouveau recul pour le capitaine Guilhem Guirado et ses hommes, malgré l'arrivée ou la confirmation de nouveaux talents (Baptiste Serin, Jefferson Poirot, Damian Penaud...).

    EUROPE : CLERMONT EN FINALE Clermont va-t-il enfin connaître le triomphe en Coupe d'Europe ? Après avoir battu son vieil ennemi toulonnais en quarts de finale (29-9), l'ASM sort les Irlandais du Leinster (27-22) en demies grâce à deux drops inoubliables de Camille Lopez. Mais la finale continentale, la troisième des Auvergnats en quatre ans après celles de 2013 et 2015, les voit tomber à Édimbourg (17-28) contre les Saracens, tenants du titre. Un essai superbe de Rémi Lamerat fait perdurer l'espoir, mais les Anglais d'Owen Farrell, l'ouvreur international dont le talent rappelle tant Jonny Wilkinson, développent un niveau de jeu rarement croisé en club dans l'hémisphère Nord.

    TOP 14 : CLERMONT ENFIN SACRÉ La Rochelle domine la phase régulière grâce à un pack magnifique où règnent Uini Atonio et Kevin Gourdon. Mais Toulon, au terme d'une saison compliquée durant laquelle les entraîneurs se succèdent, fait parler son expérience en demi-finales (18-15). Le dernier match de la saison réunit au Stade de France le RCT et Clermont, qui s'est défait du Racing 92 (35-31). Les Auvergnats surmontent leur malédiction des finales et l'emportent après avoir tremblé jusqu'à la dernière seconde. La joie n'en est que plus intense pour Aurélien Rougerie, Morgan Parra et les leurs, fiers de pouvoir brandir le deuxième bouclier de Brennus du club après celui de 2010.

  • De James Moore, vainqueur de la première des courses cyclistes, au dernier vainqueur du Tour de France, c'est à force d'inventions, de records, de drames et d'exploits, sur piste et sur route, que le cyclisme s'est imposé, en une centaine d'années, comme l'un des sports les plus exaltants au monde. Mais il n'existait pas encore de livre qui retrace, année par année, presque au jour le jour, cette extraordinaire aventure humaine et les centaines d'histoires dont elle s'est nourrie.Avec ses 1 000 séquences, brèves et passionnantes, ses 750 photos, souvent jamais vues, son imposante partie chronologique (près de 5 000 dates et résultats), Un Siècle de cyclisme constitue donc un ensemble absolument sans équivalent, qui allie la précision du spécialiste à la passion de l'amateur.

  • L'histoire du football n'est pas un long fleuve tranquille. C'est à coup d'exploits et de faits d'armes, mais aussi d'échecs et de défaites que ce sport est devenu le plus populaire du monde.
    Il fallait un livre qui raconte enfin, année par année, presque jour par jour, les centaines de petites histoires qui ont fait sa grande aventure. Au fil des textes et des images revivent ici ses riches et moins riches heures, en 900 séquences, brèves et vivantes, et autant de photos, souvent jamais vues.

    Enrichi d'une importante chronologie illustrée, Un siècle de football constitue une somme absolument sans équivalent.
     

  • De James Moore, vainqueur de la première des courses cyclistes, au dernier vainqueur du Tour de France, c'est à force d'inventions, de records, de drames et d'exploits, sur piste et sur route, que le cyclisme s'est imposé, en une centaine d'années, comme l'un des sports les plus exaltants au monde.

    Mais il n'existait pas encore de livre qui retrace, année par année, presque au jour le jour, cette extraordinaire aventure humaine et les centaines d'histoires dont elle s'est nourrie.
    Avec ses 1 000 séquences, brèves et passionnantes, ses 750 photos, souvent jamais vues, son imposante partie chronologique (près de 5000 dates et résultats), Un Siècle de cyclisme constitue donc un ensemble absolument sans équivalent, qui allie la précision du spécialiste à la passion de l'amateur.
     

  • La 103e édition du Tour de France s'élancera le 2 juillet du Mont-Saint-Michel, pour une boucle de 3 419 kilomètres, avec au programme, notamment, trois pays visités (Andorre, Suisse, Espagne), neuf étapes en montagne et deux contre-la-montre individuels. Christopher Froome, le vainqueur sortant, fait figure de favori, mais la course reste ouverte, et on attend encore cette année quelques beaux exploits des coureurs français, tels Thibaut Pinot, Romain Bardet ou Pierre Rolland.
    Si cette 43e édition de L'Année du cyclisme fait, comme à son habitude, la part belle à la Grande Boucle, elle n'en oublie pas pour autant les autres compétitions majeures du calendrier international, de Paris-Nice aux Championnats du monde, en passant par les classiques, le Dauphiné libéré et les autres grands tours européens, sans oublier les Jeux olympiques de Rio.
    .
     

  • S'il est une saison où le destin du rugby français  s'est identifié aux rebonds de son ballon préféré, c'est bien celle-ci, entre défis réussis et rendez-vous ratés.
    Et c'est l'équipe de France qui en a été le symbole, pour être passée, en une semaine, d'un coup d'éclat contre les champions du monde sud-africains, à Toulouse, à un gros coup de blues contre les Néo-Zélandais, à Marseille. Il en a été autrement du Tournoi des Six-Nations, où elle a décroché, avec un pack d'enfer, le neuvième Grand Chelem de son histoire. Après avoir dominé les tenants irlandais.Thierry Dusautoir et les siens ont doublé les Gallois à Cardiff et, surtout, devancé les Anglais à Paris.
    L'ANNÉE DU RUGBY 2010  est pleine de ces rebondissements qui font le caractère et l'identité de cette équipe à nulle autre pareille dans sa manière de se distinguer sous le label "inconstance". Car la même a fait, aussi, le désespoir de son entraîneur, Marc Lièvrement, après un été pourri en Afrique du Sud et en Argentine.Par bonheur, les meilleurs clubs français ont bien joué avec les coeurs et les peurs.
    C'est ainsi que Clermont-Ferrand, à son quatrième assaut d'affilée, est enfin devenu champion de France. L'histoire est noble, grande et généreuse, pour une ville qui attendait ce moment depuis cent ans. Aurélien Rougerie et sa belle compagnie ont pris leur revanche sur des Perpignanais sortis premiers du Top 14. À l'avènement des Clermontois s'est ajoutée la fulgurante promotion du Racing et de Toulon.
    Tous ces chocs, toutes ces confrontations font de L'ANNÉE DU RUGBY 2010 un ouvrage haut en couleur, en saveur.Et l'Europe a été au diapason, avec la consécration des souverains toulousains. L'équipe de Guy Novès renait à ce quatrième succès, une réussite unique sur le continent. Elle l'a obtenu dans le cadre du Stade de France face à un Biarritz Olympique obligé de s'incliner pour la deuxième fois en finale de cette compétition.
    L'ANNÉE DU RUGBY 2010   consacre à l'exploit sa juste place, au plus chaud, au plus haut.Du nord au sud, ainsi va la passion du rugby, qui n'en finit pas de gagner les coeurs. On y joue désormais en pays conquis, et, si le football reste le premier des sports populaires, la planète se fait de plus en plus ovale. Car ce jeu est aussi, et comment, un style de vie. L'ANNÉE DU RUGBY 2010 en témoigne par le lyrisme des photos et des mots.
    Elle annonce une Coupe du monde 2011 digne du rendez-vous fixé dans le pays le mieux disposé pour le jeu roi, la Nouvelle-Zélande. Et la fête contiinue.

  • L'histoire du football n'est pas un long fleuve tranquille. C'est à coup d'exploits et de faits d'armes, mais aussi d'échecs et de défaites que ce sport est devenu le plus populaire du monde. Il fallait un livre qui raconte enfin, année par année, presque jour par jour, les centaines de petites histoires qui ont fait sa grande aventure. Au fil des textes et des images revivent ici ses riches et moins riches heures, en 900 séquences, brèves et vivantes, et autant de photos, souvent jamais vues. Enrichi d'une importante chronologie illustrée, Un siècle de football constitue une somme absolument sans équivalent.

  • Pour « l'équipe du respect », une nouvelle saison de football va débuter. ce sera l'occasion pour alex, grégory, pierre, lucas, abdel, éric, djibril, jérémie, patrick, mamadou, samir ou encore maeva de disputer des matches très instructifs...
    Rejoins-les, et gagne toi aussi le seul match qui compte : celui du respect !

  • L'histoire du football n'est pas un long fleuve tranquille. C'est à coup d'exploits et de faits d'armes, mais aussi d'échecs et de défaites que ce sport est devenu le plus populaire du monde. Il fallait un livre qui raconte enfin, année par année, presque jour par jour, les centaines de petites histoires qui ont fait sa grande aventure. Au fil des textes et des images revivent ici ses riches et moins riches heures, en 900 séquences, brèves et vivantes, et autant de photos, souvent jamais vues. Enrichi d'une importante chronologie illustrée, Un siècle de football constitue une somme absolument sans équivalent.

  • Pierre Ndaye Mulamba est l'un des plus grands joueurs de football africain de tous les temps. L'ancien attaquant vedette des Léopards du Zaïre détient depuis trente-cinq ans le record de buts inscrits à la Coupe d'Afrique des Nations, une compétition qu'il remporte en 1974. Cette même année, il qualifie aussi son équipe pour la Coupe du monde de football, permettant au Zaïre de devenir le premier État d'Afrique noire à y participer. Après avoir porté haut les couleurs de son pays, il va pourtant être réduit à néant par Mobutu, qui règne en dictateur sur le Zaïre depuis 1965. En 1994, le ministre des Sports lui demande d'offrir au président une médaille qu'il vient de recevoir de la Confédération du football africain pour l'ensemble de sa carrière, ce qu'il refuse. Le soir même, des soldats font irruption chez lui, tuent sous ses yeux son fils de onze ans, et lui tirent dessus, avant de le jeter du haut d'un pont, où ils le laissent pour mort. Retrouvé le lendemain par des passants, Ndaye Mulamba ne doit la vie qu'au courage du docteur Emmanuel Paypay, le plus grand chirurgien du pays. Après huit mois d'hospitalisation, alors qu'il est très gravement handicapé par ses blessures, Ndaye Mulamba est contraint de s'exiler en Afrique du Sud, laissant derrière lui toute sa famille. En 1998, pendant la Coupe d'Afrique des Nations, la radio nationale congolaise annonce son décès. L'information est démentie quelques heures plus tard. Les dirigeants de la Confédération africaine de football découvrent alors que le joueur est quasiment réduit à la mendicité dans les rues du Cap et décident de lui allouer une donation de sep mille dollars. Cette somme ne lui parviendra jamais. En 2005, Joseph Blatter, le président de la FIFA, lui remet la médaille du centenaire de la fédération. Une décoration qui ne change rien à son sort. Aujourd'hui âgé de soixante ans, et remarié depuis peu avec une Sud-Africaine, Ndaye Mulamba reste dans une situation de précarité extrême.

  • Le 31 décembre 2001, Lamine Guèye, le skieur et président de la Fédération sénégalaise de ski, reçoit un courrier émanant du Comité international olympique (CIO). Sur cette lettre ornée des cinq anneaux olympiques, on lit ces quelques lignes : « [...] Les jeux olympiques d´hiver sont une manifestation quelque peu particulière, étant donné que pour des raisons tout simplement climatiques et géographiques, ils ne conviennent pas à certains pays du monde, que ce soit au niveau de l´organisation ou de la participation. »À sa lecture, Lamine Guèye est d´abord choqué puis révolté. Mais il veut surtout comprendre. Comment peut-on autant bafouer l´esprit de la charte olympique en véhiculant de tels propos ? Qui sont ces gens du CIO coupables d´une telle discrimination ? Comment fonctionne cette organisation très particulière ? Autant de questions qui vont conduire Lamine à démêler les mécanismes de la nébuleuse olympique et y constater des dysfonctionnements fondamentaux majeurs. Sa conclusion est sans appel : le CIO est à réformer en profondeur !Un livre à charge donc, mais aussi un livre qui propose des solutions et qui nous invite à découvrir une magnifique histoire humaine, poignante et stimulante.

  • Sport de voyous pratiqué par des gentlemen : c'est ainsi que le rugby se définissait au début de ce siècle. À cette époque, déjà, il ne laissait personne indifférent. Complexe et subtil dans son élaboration, universel dans l'expression de ses valeurs, il n'a cessé depuis de fasciner. De la soule au Trophée Webb Ellis, d'un collège du Warwickshire aux clochers du Sud-Ouest, plus de mille récits, assortis d'une riche chronologie, racontent la balle ovale en ses innombrables rebondissements. Ils font revivre les petites histoires autant que les grands exploits de ce sport épique. Illustré de centaines de photos inédites, Un siècle de Rugby est plus qu'une encyclopédie. C'est un merveilleux voyage.

  • Dans l'effervescence de mai 1968, il n'est guère question de sport. Le mouvement, initié par des étudiants à la conscience politique aiguisée, peine pour rallier à sa cause la classe ouvrière. Les étudiants s'attaquent à toutes les composantes de la société. Mais les jeunes ouvriers ne peuvent les suivre sur les chemins critiques de l'université ou des activités culturelles. Dans les usines, leur éventuel désir d'émancipation est brisé par les syndicats traditionnels. Pourtant, il est un domaine où étudiants et travailleurs cohabitent pour une cause commune : le sport, et plus particulièrement le plus populaire de tous, le football, qui regroupe toutes les couches sociales de la population.
    Le 21 mai, un groupe hétéroclite de footballeurs met en pratique le mot d'ordre des situationnistes : l'occupation. C'est ainsi qu'au petit matin, ces footballeurs révoltés pénètrent dans les locaux de la Fédération française de football, avenue d'Iéna à Paris. Durant quatre jours, ils n'auront de cesse de revendiquer leur contestation de l'autorité, la mise en cause des structures et leur volonté de participer directement aux responsabilités. Quarante ans plus tard, l'histoire du sport français ne fait que rarement état de cette action de révolte. Pourtant, 1968 montre bientôt que quelque chose a changé dans le monde du football. Des structures se sont modifiées, des responsabilités ont été mieux partagées, la représentativité des acteurs a été reconnue, des règlements administratifs restrictifs ont été abolis : sans faire sa révolution, le football français en a été transformé en profondeur. Pour revenir sur ces événements, Faouzi Mahjoub et Alain Leiblang tous deux acteurs de l'occupation ainsi que François-René Simon un footballeur sympathisant, ont rencontré bon nombre d'intervenants de l'époque. En retraçant l'itinéraire d'une révolte - de la situation du sport en France dans les années 60 aux acquis de mai 1968 qui subsistent encore quarante ans plus tard - les auteurs montrent que le football est non seulement une passion mais un véritable fait de société.

  • De mon plein gré !

    Jérôme Chiotti

    - Avez-vous été champion du monde grâce à l'EPO ? - Oui.
    - Des médecins vous ont-ils chargé ? - Oui.
    - Le faisiez-vous pour l'argent ? - Oui.
    - Vous seriez-vous dopé sans l'appât du gain ? - Non.
    - Aviez-vous le sentiment de bafouer l'éthique sportive ? - Non.
    - Aviez-vous peur pour votre santé ? - Non.
    - Avez-vous peur pour votre santé ? - Oui.
    - Avez-vous acheté vos médailles ? - Quelques-unes.
    - êtes-vous une exception ? - Non.
    - La naissance de votre petite fille est-elle pour quelque chose dans vos aveux délibérés ? - Oui.
    - Vous sentez-vous aujourd'hui soulagé ? - Oui.
    - Pensez-vous que le cours des choses s'améliorera ? - Non." " Ex-champion du monde de VTT, ex-champion de France de cyclo-cross, ancien coureur professionnel sur route (notamment chez Festina), Jérôme Chiotti, né en 1972, est le premier coureur de haut niveau en activité à avoir osé briser la loi du silence. Aujourd'hui en butte aux sanctions du pouvoir sportif, il apporte ici un éclairage nouveau sur un sport dont on croyait pourtant tout connaître : dopage, complaisance des médecins, filières d'approvisionnement, arrangements illicites, mafias des courses, sans oublier les pratiques effroyables en vigueur parmi les amateurs.

  • Les grandes compétitions sportives internationales reposent sur une organisation colossale. Plongeant au coeur des coulisses de Roland- Garros, ce livre explore l'envers du décor. Il met en lumière les enjeux économiques, l'arrière-plan logistique, les retombées médiatiques et les dimensions culturelles du sport aujourd'hui.
    Comment les arbitres et les ramasseurs de balles sont-ils sélectionnés ? Comment les courts sont-ils préparés ? Comment est assurée la sécurité des joueurs ? Qui décide de la programmation des matchs ? Que se passe-t-il derrière la porte des vestiaires ? Quelles sont les sommes en jeu ? Une enquête minutieuse permet de répondre à ces questions.
    Un tournoi comme Roland-Garros est bien davantage qu'un simple évènement sportif. Il s'agit d'un fait social total. Chaque année, un demi-million de spectateurs viennent dans le stade. Les matchs sont retransmis dans cent quatre-vingts pays. Pour mettre au point un tel spectacle, des milliers de personnes travaillent sans relâche. De l'entraîneur au médecin, en passant par le cordeur, l'hôtesse d'accueil, l'agent de sécurité, le cuisinier, jusqu'à l'orfèvre qui réalise les coupes, une extraordinaire diversité de savoir-faire préside à l'organisation de cette manifestation. Ces acteurs de l'ombre, et les rapports sociaux qu'ils tissent, constituent la matière vive de cet ouvrage.

  • Après l'apothéose d'une Coupe du monde, la saison internationale qui suit peut paraître plus insignifiante.
    Ce n'est plus le cas désormais avec la Coupe des Confédérations et les qualifications pour l'Euro 2004. Dans un contexte émotionnel particulier, après le décès sur le terrain de Gerland du Camerounais Marc-Vivien Foé, la Coupe des Confédérations aura permis à l'équipe de France de retrouver le chemin de la victoire, et à Jacques Santini de s'affirmer comme le patron des Bleus. Dans cette nouvelle édition, l'Année du football parcourt bien évidemment, grâce à un exceptionnel album de photos, les allées de cette Coupe des Confédérations, devenue un rendez-vous incontournable.
    L'Année du football, c'est le reflet d'une saison nationale rare, avec le deuxième titre de champion de l'Olympique lyonnais, le retour au sommet de l'OM, la troisième Coupe de France de l'histoire de l'AJ Auxerre, aux dépens d'un Paris-Saint-Germain une nouvelle fois bredouille, le triomphe de Monaco dans la Coupe de la Ligue, au terme d'un parcours riche et brillant. L'Année du football, c'est aussi l'Italie qui fait de la Ligue des champions son terrain de jeu préféré, avec la consécration du Milan AC face à la Juventus.
    Avec dix victoires, l'Italie rejoint l'Espagne au palmarès de la Coupe des champions, et le football latin affirme sa domination continentale avec le succès du FC Porto en finale de la Coupe de l'UEFA. Une première pour le football portugais. L'Année du football, c'est enfin la réussite de l'équipe de France féminine, qui s'invite à la Coupe du monde des " footballeuses ", c'est le Real Madrid sur le toit du monde, c'est le Ballon d'or du phénoménal Ronaldo, revenu au sommet de son art, c'est Arsenal qui conserve " sa " Cup...
    Bref, c'est, par le texte et l'image, le panorama complet d'une saison de football avec un cahier de résultats exhaustif. Après trente et un ans d'existence, l'Année du football n'a plus à faire ses preuves. C'est plus que jamais l'album de référence.

empty