Rivages

  • on ne réussira jamais à persuader un français, c'est-à-dire un parisien (car, au fond, tous les français sont des parisiens) qu'il n'est pas le premier homme du monde entier.
    d'ailleurs il sait bien peu de choses sur le monde entier en dehors de paris. le bourgeois parle rarement de mille ans, sauf peut-être s'il devient éloquent. le trait le plus caractéristique du français, c'est l'éloquence. le français est rempli d'éloquence jusqu'au bout des ongles. une fois nous sommes entrés au panthéon, voir les grands hommes. " ci-gît jean-jacques rousseau, jean-jacques, l'homme de la nature et de la vérité " ! brusquement, j'eus envie de rire.
    on peut tout avilir par le grand style. dostoïevski. le bourgeois de paris a été publié pour la première fois dans la revue " vremia ", en 1863. ce sont les quatre derniers chapitres d'un ouvrage intitulé remarques écrites en hiver sur des impressions d'été. dostoïevski l'a écrit à la demande de ses amis, immédiatement après son voyage de deux mois et demi à travers l'europe.

  • Entre 1860 et 1881, l'année de sa mort, Dostoïevski a tenu, comme tout écrivain, des carnets, dans lesquels il notait, pour l'essentiel, des idées, des projets, des réflexions sur l'histoire, la politique, le pape, les rapports de la Russie et de l'Europe, de l'orthodoxie et du catholicisme, etc. Il ne s'agit pas de brouillons de romans (dont certains ont été partiellement publiés en français, notamment dans la Pléiade), mais bien de carnets, inédits en français, avec le côté spontané et désordonné que peuvent avoir ce genre de notes. Ces réflexions sont parfois empreintes d'une surprenante actualité, notamment lorsque Dostoïevski aborde la question de l'Europe et de ses rapports avec la Russie que l'auteur range sans hésiter en dehors de l'Europe. D'où ses multiples réflexions sur les réformes de Pierre le Grand qui, pour l'auteur, a trahi la voie spécifique de la Russie en voulant l'intégrer de force à l'Occident. Autre champ de réflexions : les relations des intellectuels et du peuple, de la culture populaire.

empty