Culture commune

  • L'Idiot Dostoïevski Texte intégral. Cet ouvrage a fait l'objet d'un véritable travail en vue d'une édition numérique . Un travail typographique le rend facile et agréable à lire.


      Le prince Mychkine est un être fondamentalement bon, mais sa bonté confine à la naïveté et à l'idiotie, même s'il est capable d'analyses psychologiques très fines. Après avoir passé sa jeunesse en Suisse dans un sanatorium pour soigner son épilepsie (maladie dont était également atteint Dostoïevski), il retourne en Russie pour pénétrer les cercles fermés de la société russe, sans sou ni attache, mais avec un certificat de noblesse en poche. Il se retrouve par hasard mêlé à un projet de mariage concernant Nastassia Filippovna.

    L'Idiot est l'un des romans les plus complexes et psychologiques de Dostoïevski. En effet, le récit met en scène une quarantaine de personnages qui ont tous des caractères bien distincts.

    L'enchevêtrement d'intrigues entre ces personnages donne lieu à des rebondissements permanents et imprévisibles. L'écriture de Dostoievski parvient avec virtuosité à rendre le lecteur anxieux dans l'attente de la réaction de chaque personnage.  Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/L'Idiot Téléchargez gratuitement notre catalogue en indiquant "Catalogue Culture commune" dans le champ de recherche de votre libraire numérique. Vous aurez accès aux premières pages de chaque titre.

  • Les Possédés
    Fédor Mikhaïlovitch Dostoïevski
    Texte intégral. Cet ouvrage a fait l'objet d'un véritable travail en vue d'une édition numérique. Un travail typographique le rend facile et agréable à lire.
    Les Possédés est un roman de l'écrivain russe Fiodor Dostoïevski publié à partir de 1871. Il raconte l'histoire de jeunes révolutionnaires voulant renverser l'ordre établi, et dont le chef, Piotr Stépanovitch Verkhovensky, souhaite que Nicolaï Vsévolodovitch Stavroguine, aristocrate fascinant toutes les personnes qu'il rencontre, prenne sa place à la tête du groupe.
    Dostoïevski, conservateur et nationaliste convaincu, voulait exprimer dans ce roman sa crainte des révolutionnaires à travers une fiction mettant en scène les héros (les conservateurs) face aux « ennemis de la Russie » (les socialistes, les nihilistes) ; il souhaitait de plus montrer la filiation directe entre le libéralisme des années 1840 et le nihilisme des années 1870, comme sa lettre au futur Alexandre III le montre bien. Cependant, le livre se révèle être une critique clairvoyante de toutes les idéologies : les démocrates et les socialistes n'y sont pas les seuls possédés (par des idées), les fanatiques religieux et les ultra-conservateurs aussi. Mikhaïl Bakhtine explique cela par le fait que Dostoïevski n'essaie pas d'imposer sa vision du monde à travers ses personnages, mais les laisse « vivre », s'exprimer, ce qui lui ôte toute possibilité d'exprimer ses propres opinions à travers eux.
    L'idée de ce roman était venue à Dostoïevski avant la nouvelle de l'assassinat pour insoumission de l'étudiant Ivanov, un membre de l'organisation « Vindicte du peuple » par son dirigeant, Serge Netchaïev, le 21 novembre 18692. Mais cet événement joua un rôle important dans la genèse de l'oeuvre. Source Wikipédia.
    Retrouvez l'ensemble de nos collections sur http://www.culturecommune.com/

  • Les frères Karamazov
    Fédor Mikhaïlovitch Dostoïesvski
    Texte intégral. Cet ouvrage a fait l'objet d'un véritable travail en vue d'une édition numérique. Un travail typographique le rend facile et agréable à lire.
    Fiodor Pavlovitch Karamazov a été marié deux fois. La première, avec une jeune et belle femme qui, en outre, avait une forte personnalité. Le couple eut un fils, Dmitri. La seconde, à nouveau avec une jeune et jolie femme qu'il finit par rendre tout à fait hystérique et qui mourut jeune, après lui avoir donné deux fils, Yvan puis Alexeï. Dès les premières pages, le narrateur décrit Fiodor Pavlovitch Karamazov comme un homme avare, buveur, dévergondé, bouffon, violent et voleur... Karamazov avait une constante : il oubliait totalement l'existence de ses enfants et ils furent élevés par un domestique qui les logea et les éleva jusqu'au moment où une autre personne vint les prendre pour s'en charger... Source : http://www.critiqueslibres.com/i.php/vcrit/311
    Retrouvez l'ensemble de nos collections sur http://www.culturecommune.com/

  • Crime et châtiment
    Fédor Mikhaïlovitch Dostoïevski
    Texte intégral. Cet ouvrage a fait l'objet d'un véritable travail en vue d'une édition numérique. Un travail typographique le rend facile et agréable à lire.
    Crime et Châtiment est un roman publié en 1866.
    Cette oeuvre est une des plus connues du romancier russe et exprime les vues religieuses et existentialistes de Dostoïevski, en insistant sur le thème du salut par la souffrance. Le roman dépeint l'assassinat d'une vieille prêteuse sur gage et de sa soeur cadette par Raskolnikov, un ancien étudiant de Saint-Pétersbourg, et ses conséquences émotionnelles, mentales et physiques sur le meurtrier. Source Wikipédia.
    Retrouvez l'ensemble de nos collections sur http://www.culturecommune.com/

empty