Guerin

  • Berezina

    Sylvain Tesson

    Des fulgurances littéraires sur fond d'histoire et d'autodérision... C'est un grand texte sur la retraite de Russie, Napoléon, l'hiver, l'aventure, l'amitié et « la vie qui ne suffit pas ».

    En octobre 1812, littéralement piégé dans Moscou en flammes, Napoléon replie la Grande Armée vers la France. Commence la retraite de Russie, l'une des plus tragiques épopées de l'histoire humaine. La retraite est une course à la mort, une marche des fous, une échappée d'enfer.
    Deux cents ans plus tard, je décide de répéter l'itinéraire de l'armée agonisante, de ces cavaliers désarçonnés, de ces fantassins squelettiques, de ces hommes à plumets qui avaient préjugé de l'invincibilité de l'Aigle. Le géographe Cédric Gras, le photographe Thomas Goisque et deux amis russes, Vassili et Vitaly, sont de la partie. Pour l'aventure, nous enfourchons des side-cars soviétiques de marque Oural. Au long de quatre mille kilomètres, en plein hiver, nous allons dérouler le fil de la mémoire entre Moscou et Paris où l'Empereur arrivera le 15 XII 1812, laissant derrière lui son armée en lambeaux.
    Le jour, les mains luisantes de cambouis, nous lisons les Mémoires du général de Caulaincourt. Le soir, nous nous assommons de vodka pour éloigner les fantômes.
    Napoléon était-il un antéchrist qui précipita l'Europe dans l'abîme ou bien un visionnaire génial dont le seul tort fut de croire qu'il suffisait de vouloir pour triompher et que les contingences se pliaient toujours aux rêves?
    Mais très vite, nous devons abandonner ces questions méta- physiques car un cylindre vient de rendre l'âme, la nuit tombe sur la Biélorussie et trois foutus camions polonais sont déjà en travers de la route.
    Sylvain Tesson

  • Jean-Chistophe Rufin a suivi à pieds, sur plus de 800 km, le "Chemin du Nord" jusqu'à Saint-Jacques de Compostelle. Beaucoup moins fréquenté que la voie habituelle des pèlerins, cet itinéraire longe les côtes basque et cantabrique puis traverse les montagnes sauvages des Asturies et de Galice.
    "Chaque fois que l'on m'a posé la question « Pourquoi êtes-vous allé à Santiago ?», j'ai été bien en peine de répondre. Comment expliquer à ceux qui ne l'ont pas vécu que le Chemin a pour effet sinon pour vertu de faire oublier les raisons qui ont amené à s'y engager ? On est parti, voila tout." Galerie de portraits savoureux, divertissement philosophique sur le ton de Diderot, exercice d'autodérision plein d'humour et d'émerveillement, "Immortelle randonnée" se classe parmi les grands récits de voyage littéraires. On y retrouvera l'élégance du style de l'auteur du Grand Coeur et l'acuité de regard d'un homme engagé, porté par le goût des autres et de l'ailleurs.

  • Nombreux sont ceux qui ont découvert la montagne dans les pages de Premier de cordée.
    Le grand roman de Roger Frison-Roche, pour la première fois illustré de 300 photographies historiques, fait revivre, dix ans après la disparition de l'auteur, les hommes qui l'ont inspiré et apporte ainsi un éclairage inédit sur son oeuvre.

  • Dans le sac à dos de Stéphanie, il y a des cailloux et des mots, des fleurs et des oiseaux, une soif démesurée de l'essentiel et un amour fertile qui l'unit à Arnaud. La corde entre eux ne signe aucune entrave. Synonyme de liberté et de confiance, elle leur permet de flâner à l'aise, comme lézards et papillons, dans ces lieux vertigineux qu'ils aiment.

    Depuis plus de vingt ans, ils ouvrent ensemble de nouvelles voies sur les parois du monde car ouvrir c'est créer et c'est partager. C'est aussi découvrir en soi de nouvelles possibilités et vivre une vie plus haute, plus dépouillée.

    Plus qu'un terrain de jeux, les parois sont pour Stéphanie un territoire de connaissance, de reconnaissance. Se fondre dans la nature, ne faire qu'un avec l'hirondelle ou le pin funambule, pour éprouver sa nature véritable. La grimpeuse vit l'ascension comme un acte poétique, une voie d'intrépidité et de sagesse.

    Sous le sourire de Stéphanie affleure parfois la fêlure. Celle d'une petite soeur disparue trop tôt et que lui a donné ses ailes : "Vivre. Vivre intensément, écrit-elle. Faire de ce court passage qui est le nôtre, matière à rêver, matière à créer, matière à se forger." Acquiescer à la vie coûte que coûte. Faire de ses faiblesses une force. Demander la lune au rocher en l'effleurant du bout des doigts ou de la pointe du stylo, sur la page d'un carnet, dans une même recherche de justesse. Et parvenir peut-être à s'élever, dans tous les sens du terme...

  • Montagnes d'une vie est l'autobiographie d'un créateur, c'est pour cela que ce livre dépasse de très loin la question des montagnes. Il nous parle du rapport exemplaire entre un homme et la nature.

    Il y a de la spiritualité chez cet être-là. Pour moi, Walter est sans doute un héros de légende mais c'est avant tout un homme de vérité qui a tout simplement du coeur .
    Pierre Mazeaud

  • Jean-Philippe Lefief vous emmène à la découverte de 20 courses parmi les plus étonnantes du monde à travers ce guide pratique et ludique. 20 courses légendaires, des Alpes à La Réunion, du Grand Nord scandinave à l'Ouest américain, de la ferveur du public basque à la solitude du désert : un tour d'horizon complet de la planète trail, en passant bien sûr par le « pôle magnétique » où tout a commencé, le fameux UTMB, l'Ultra-Trail du Mont-Blanc.


    20 sites inestimables à épouser de tout son coeur et ses poumons, à gagner à la sueur de son front. 20 défis colossaux mais des montagnes de satisfaction. 20 rencontres passionnées avec ceux qui les ont conçus, gagnés ou simplement courus. 20 rêves de traileur.

  • Un auteur d'altitude descend vers l'île-montagne, sa passion secrète, et suit la ligne rouge et blanche tracée sur son épine dorsale qui dessine le plus beau sentier d'Europe : le GR20 de la mer à la mer.

  • « Au cours de cette plongée dans l'ultra, j'ai appris qu'il est presque impossible de savoir ce qui nous pousse à faire ce sport de dingues. Bien sûr, on veut gagner, on veut finir, on veut faire de notre mieux, on veut trouver ses limites, on veut que nos proches soient fiers de nous... Tout ça est vrai, mais ça n'explique pas grand-chose. Ce qui nous anime, c'est un besoin irrépressible, un désir profond et primitif d'aller braver la mort et d'en revenir. » Adharanand Finn, auteur d'une enquête remarquée sur les marathoniens kényans, court son premier trail pour un reportage. Deux ans plus tard, il est au départ du mythique UTMB. En chemin, il aura rencontré les plus grands champions de la course d'endurance, explorant les motivations de ces passionnés... et surtout les siennes.

  • SOS Himalaya

    Denis Urubko

    • Guerin
    • 8 Avril 2021

    La France a découvert Denis Urubko en janvier 2018 lorsqu'il s'est porté au secours d'Élisabeth Revol, en perdition au Nanga Parbat. Abnégation : il renonce au K2 dont il tentait l'ascension hivernale ; suspense : la paroi du Nanga est immense et les infos floues ; exploit : il gravit 1 200 mètres de paroi en pleine nuit ; chance ou miracle : il retrouve la Française dans les ténèbres. Urubko raconte ce secours dans le détail pour la première fois.

    Mais il n'en était pas à son premier exploit : au moins six fois, il a ramené des alpinistes de la « zone de la mort », ces hautes altitudes où chacun est trop obsédé par sa propre survie pour penser aux autres. Si Urubko peut jouer les saint-bernards, c'est qu'il est un as des 8 000, doué, entraîné et affûté. Il a su raconter ces histoires extraordinaires avec une voix talentueuse et singulière, où l'humour le dispute à l'orgueil.

  • Quand, au XIXe siècle, ceux que l'on n'appelait pas encore alpinistes se sont mis en tête de gravir des sommets, les artisans qui fabriquaient des sonnettes pour les vaches ont commencé à leur ­forger des outils. C'est leur histoire que raconte pour la première fois Denis Pivot, témoin et acteur de l'évolution du matériel, depuis le premier bâton de montagne de presque trois mètres jusqu'aux piolets techniques issus de la haute technologie.

    L'histoire des dynasties familiales d'artisans de la vallée de Chamonix, ces « forgerons de l'inutile », pionniers d'une aventure industrielle qui accompagne toujours les rêves des amoureux de la montagne.

  • « J'étais parti seul escalader la falaise. Elle n'a plus voulu de moi et je suis tombé. Cinquante mètres plus bas, je suis revenu à la vie. Un ange m'a-t-il gardé dans ma chute ? La question peut paraître ridicule, même pour un croyant. Dieu nous voulant libre, pourquoi se mêlerait-il alors du pataquès dans lequel je me suis mis ? ».

    Trente ans après avoir échappé miraculeusement à une chute, Claude Compagnone la revisite dans un premier livre singulier, explorant les mots pour dire l'indicible et raconter son chemin du retour à la vie.

  • Le roman des guides

    Gilles Chappaz

    • Guerin
    • 22 Avril 2021

    À l'été 1821, après la mort de trois de ses guides près du sommet du mont Blanc, Chamonix décide de rompre avec l'anarchie qui mine la profession et crée une Compagnie des guides bientôt célèbre. Depuis deux siècles, ses membres hauts en couleur sont restés à la pointe des exploits et des évolutions de l'alpinisme, exportant leur savoir-faire dans le monde entier. Fils de guide, Gilles Chappaz raconte cette histoire en 30 dates clés, à la fois de l'intérieur et avec le recul de l'écrivain.

  • La saga des Ecrins

    François Labande

    • Guerin
    • 11 Février 2021

    Les Écrins sont un Himalaya au coeur des Alpes, sans pylônes, ni câbles, ni téléphériques, et aujourd'hui vierge de 4G et interdit aux drones. Le dernier espace de « wilderness », parc national depuis 1973, où alpinistes et randonneurs peuvent mettre leur pas dans ceux des pionniers. C'est l'histoire de ces pionniers que raconte François Labande, une histoire qui débute par l'ascension du premier grand sommet du massif, le Pelvoux, en 1828, puis épouse l'évolution de l'alpinisme.

    De sommets vierges en face redoutables, en été puis en hiver ou en solitaire, on survole des sommets aux noms glaçants et attirants : Meije, Olan, Doigt de Dieu... Ailefroide. Ce dernier vient d'être « réveillé » par le succès du récit graphique de Jean-Marc Rochette - qui signe l'illustration de couverture. François Labande, montagnard engagé, amoureux de son massif, signe l'ouvrage de référence sur les Écrins. Le massif a sa tribu d'afficionados, ils ont fait le succès jamais démenti du livre.

  • Le 11 juillet 1961, le calme estival est perturbé par une tempête que personne n'a vu venir. La France entière est touchée. Les pins se couchent dans les Landes tandis que les bateaux font naufrage en Bretagne. Dans le massif du Mont-Blanc, sept alpinistes, persuadés qu'il s'agit là d'un orage passager bivouaquent à quelques mètres du sommet du Pilier du Frêney, en attendant une accalmie qui ne viendra pas. Parmi eux : Pierre Mazeaud et Walter Bonatti. Mais la tempête ne se calmera pas, la foudre tombera et seuls trois des compagnons s'en sortiront. Ils seront récupérés dans un état de fatigue extrême. C'est le récit de cette lutte pour la vie que raconte Virginie Troussier à partir du témoignage des survivants.

  • L'auteure a composé un texte en s'inspirant de ses paysages familiers, à l'occasion des Rencontres littéraires en Pays de Savoie dont elle est l'invitée d'honneur.

  • Petits désastres

    Sam Beaugey

    • Guerin
    • 18 Février 2021

    Sam Beaugey est parti chercher un sens (forcément vertical) à sa vie sur les parois du Yosemite. Inlassablement, il tente de gravir le fameux El Capitan et son kilomètre de granit vertical, et toujours il s'y casse les dents. Petits désastres raconte cette quête souvent cocasse, avec ses envolées solitaires jubilatoires : vers le haut par les voies les plus difficiles et vers le bas par le moyen express du base jump.

    Après Sales gosses, son autobiographie, voici un récit grinçant qui accompagne une réflexion sur la persévérance et l'échec. Jusqu'où persévérer ? À quel moment renoncer ? Comment rebondir après un échec ?

  • Patiente, moi ?? Jamais ?! Pas question de me couler dans la peau d'une malade à vie, handicapée condamnée à la chaise roulante. Patiente, je ne l'ai jamais été, je ne le serai jamais. Impatiente, oui ?! Quand je me réveille d'une semaine de coma après un grave accident de moto, le médecin m'annonce que je suis paraplégique et que je ne remarcherai plus. Je n'hésite pas un instant ?:
    Je ne croirai pas les médecins. Je marcherai et je retournerai là-haut, jusqu'au sommet du mont Blanc.
    J'ai voulu témoigner. Pour les proches qui m'ont aidée, qui ont cru en moi, pour les moins proches que ma volonté et mon optimisme ont impressionné. Impatiente est mon premier livre.

  • L'histoire a commencé dans l'euphorie de l'été 1998, parce qu'il a rêvé qu'il deviendrait lui aussi champion du monde. Peu importait son niveau d'escalade, son âge, ses chances, il le voulait si intensément qu'il ne doutait pas de sa réalisation. Avec volonté, exigence et passion, il consacra les vingt années suivantes à cette aventure qui a tenu toutes ses promesses...
    Eclairées par les expériences d'Adam Ondra, Alex Megos, Margo Hayes et tant d'autres, ces pages sont pour lui l'occasion d'accompagner les grimpeurs dans leur entraînement avec des ingrédients adaptés à tous les niveaux, et à tous les rêves...

    200 mots-clés, quelques répétitions savoureusement calculées, certaines omissions tout aussi volontaires, des temps d'introspection autour des « ?Autopsys ?», des rencontres avec des grimpeurs, des coaches, des préparateurs mentaux, des kinés... et les dessins de Flore Beaudelin, artiste inspirée et forte grimpeuse, qui mettent en scène avec beaucoup d'humour le long fleuve intranquille de la progression? !

  • Conquérant des plus grands sommets dans les Alpes comme en Himalaya, Terray devient vite un géant de l'alpinisme mondial.
    Ç Un document ! La réédition du célèbre écit de Lionel Terray, alpiniste mythique, premier vainqueur de l'Annapurna, un livre superbement illustré et enrichi de 450 photos et dessins pour la plupart inŽdits !
    L'équipe Magazine Le mot de l'Žditeur Qui mieux que vous pourrait comprendre cet ouvrage ? C'est l'histoire d'un homme qui a cherché, dans les montagnes, les déserts, le Grand Nord, les limites du monde, ces endroits où la place de l'homme est précaire. Il a traversé le siècle en parcourant le monde, nous avons voulu le suivre pas à pas. Avec lui, nous avons illustré page après page, presque ligne à ligne son autobiographie, Le Versant du Soleil.

  • « Le bout du rouleau est un endroit prodigieux. C'est le seul endroit au monde, avec celui des rêves, où la réalité se mélange à l'imaginaire. Un endroit de rêve, en somme. » Comment Stephen Venables peut-il descendre de l'Everest avec un alpiniste disparu qui glisse sur son violoncelle ? Pourquoi Carlos Carsolio, adepte de la « réalité étendue », se met-il à courir tout nu dans la neige par moins 20° ? Élisabeth Revol rêve-t-elle quand elle échange sa chaussure contre une tasse de thé, une nuit d'hiver au Nanga Parbat ? Thomas Vennin relie le fil des plus étonnantes histoires d'hallucinations vécues en montagne. Convoquant la science et les témoins, il dresse la première géographie complète de ce paysage mental méconnu dans cette petite anthologie des délires d'altitude.

  • 1950 : Maurice Herzog est le premier à gravir un sommet de plus de 8000 mètres avec Louis Lachenal. Comme cela se fait souvent à l'époque, il interdit à son compagnon, par contrat, de publier le récit de cet exploit. Lui seul le peut. Ce sera Annapurna, premier 8000. Et le succès que l'on connaît. 1956 : les carnets que Louis Lachenal a tout juste terminé d'écrire avant sa mort sont publiés de manière posthume, entièrement revus et coupés par Maurice Herzog lui-même, qui donne de Lachenal l'image d'un fou. 1996 : Michel Guérin, un an après la création de sa maison d'édition, publie la version non censurée des Carnets du vertige de Louis Lachenal en version illustrée. La famille Herzog intente un procès. Le livre est retiré de la vente. Aujourd'hui, il est temps de faire un pas de plus au-delà de la polémique, et d'écouter la belle voix « a cappella » de Lachenal. De l'Eiger à l'Annapurna s'approche au plus près du livre que Lachenal avait commencé à écrire dans les derniers mois de sa vie : tous ses textes, et seulement ses textes. Car leur puissance et leur beauté brute n'ont pas pris une ride. Ils seront accompagnés par un appareillage de notes, textes introductifs, et par des dessins et documents de l'auteur fournis par sa famille.

  • Lénine à Chamonix

    François Garde

    • Guerin
    • 9 Juillet 2020

    Un jour de l'été 1903, un agitateur russe débarque à Chamonix, filé par un agent de la police secrète du tsar. Qu'a dit le jeune Lénine à son hôte chamoniard pour le convaincre de vendre ses emprunts russes avant la révolution annoncée?? Dans Lénine à Chamonix, François Garde se glisse dans ce «? clignement d'oeil?» de l'histoire et déploie son récit avec la jubilation que procure la liberté littéraire. Ses dix autres «?nouvelles de montagne » se déroulent de nos jours et croquent avec acuité et gourmandise des personnages, des attitudes mentales, des métiers... et mille manières d'habiter le monde là où les hauteurs (parfois fantastiques) imposent leur loi.

  • Trail

    ,

    • Guerin
    • 29 Août 2019

    Trail, s'adresse à tous. Aucune exclusivité. Aucun élitisme. L'essence même de la course à pied, partager. Un moment, un dossard, un encouragement, des conseils. trail se veut didactique, clair et complet. De l'alimentation à la gestuelle, de l'entraînement physique à la préparation mentale, du matériel au déroulé de la course. Tout pour débuter, se perfectionner et se présenter, à l'aube avec son dossard, au départ d'une course, serein.

    Le succès exponentiel du trail depuis dix ans n'est pas d'abord une affaire de spécialistes ou d'athlètes surentraînés ?: c'est l'afflux de randonneurs qui veulent pousser leur pratique de la marche jusqu'à leur limite. Ils sont curieux de découvrir cet univers et de se découvrir. C'est à eux, les néophytes, que s'adresse trail, avec la présentation illustrée d'une vingtaine de courses mythiques et, surtout, de nombreux conseils sur l'entraînement, les techniques, l'alimentation et le mental.

    Aujourd'hui, il est temps de tendre la main à ceux, de plus en plus nombreux, qui mettent le pied dans le trail. Avec ce guide joyeux, nous leur souhaitons la bienvenue.

empty