Myriam De

  • Issu du féminisme noir américain, le concept d'intersectionnalité est au coeur des mouvements féministes d'aujourd'hui. Il vise à révéler la pluralité des discriminations de classe, de sexe et de race. Ce livre, inédit en poche, propose une introduction à cette notion et à ses applications concrètes. Il comprend notamment la première traduction en France du célèbre article de Kimberlé Crenshaw qui est à l'origine de cette approche.

  • « Une fois que j'ai dit que Maman était la grande affaire de ma vie, par où commencer, alors que tout afflue en même temps, comme si le temps n'existait pas ? Ma mémoire est antérieure à ma naissance. Je revisite dans une chaotique remontée d'images ce qui m'a précédée dans la vie. J'ai entrepris de reconstruire mes souvenirs, vrais ou imaginaires. De me faufiler dans la vie de ma mère. »

    Ce n'est pas seulement à sa mère que Myriam Anissimov rend ici un vibrant hommage, mais aussi au monde poétique et pauvre des rescapés du génocide des Juifs par les nazis, monde où l'on parlait yiddish et l'on vénérait Staline. Découvrant tôt, dans une France provinciale où l'antisémitisme n'a pas été éradiqué, que sa survie a tenu au miracle et à quelques bonnes âmes, la jeune fille se trace un chemin artistique non sans insolence et non sans humour à travers les violences subies et son besoin d'amour. De grandes découvertes littéraires enrichissent cette formation, accompagnée de simples chansons qui constituent l'imaginaire collectif de toute une génération. Les fantômes reprennent vie dans une multitude de portraits saisissants et entraînent l'écrivain et ses lecteurs dans un merveilleux théâtre de la mémoire.

    Myriam Anissimov est l'auteur de biographies de référence (Primo Levi, Romain Gary, Vassili Grossman et Daniel Barenboïm) et de plusieurs récits autobiographiques (La Soie et les Cendres, Sa Majesté la Mort, Jours nocturnes, Les Yeux bordés de reconnaissance). C'est une des plus grandes connaisseuses de la littérature yiddish et de la Shoah.

  • L'irruption de la notion de " post-vérité ", désignée comme mot de l'année 2016 par le dictionnaire d'Oxford, a suscité beaucoup de commentaires journalistiques, notamment sur le phénomène des fake news, mais peu de réflexions de fond. Or, cette notion ne concerne pas seulement les liens entre politique et vérité, elle brouille la distinction essentielle du vrai et du faux, portant atteinte à notre capacité à vivre ensemble dans un monde commun.
    En questionnant les rapports conflictuels entre politique et vérité, Myriam Revault d'Allonnes déconstruit nombre d'approximations et de confusions. Elle montre que le problème majeur de la politique n'est pas celui de sa conformité à la vérité mais qu'il est lié à la constitution de l'opinion publique et à l'exercice du jugement. L'exploration du " régime de vérité " de la politique éclaire ce qui distingue fondamentalement les systèmes démocratiques, exposés en permanence à la dissolution des repères de la certitude, à la tentation du relativisme et à la transformation des " vérités de fait " en opinions, des systèmes totalitaires, où la toute-puissance de l'idéologie fabrique un monde entièrement fictif.
    Loin d'enrichir le monde, la " post-vérité " appauvrit l'imaginaire social et met en cause les jugements et les expériences sensibles que nous pouvons partager. Il est urgent de prendre conscience de la nature et de la portée du phénomène si nous voulons en conjurer les effets éthiques et politiques.
    Myriam Revault d'Allonnes est professeur à l'École pratique des hautes études. Elle a publié de nombreux essais au Seuil, et notamment La Crise sans fin. Essai sur l'expérience moderne du temps (2012).

  • « J'ai ressenti tout à coup une immense douleur. Une douleur qui m'a traversé le corps, qui a fait exploser mes os, qui a coupé mes nerfs. Une douleur muette.
    Ce concert, j'y pensais depuis des mois. Un jour de novembre 2015, notre destin a basculé. Nous venions à peine de nous rencontrer, nous étions jeunes, nous avions
    soif de vivre. Ce soir-là, des hommes en noir étaient pressés de tuer.
    Plus que moi, c'est ma mémoire qui est résiliente. Elle a effacé, ou flouté, tout ce que je ne voulais pas voir du Bataclan. L'attaque, les hurlements, le sang, les assassins.
    Il a suffi d'une balle pour sectionner ma moelle épinière et couper mes jambes. Une seule. Mon corps n'est pas mort, non, il est immobile.
    À deux, nous sommes entrés dans un monde que nous ne connaissions pas, celui du handicap. Nous ne savons pas à quoi demain ressemblera, mais une chose est sûre :
    nous souhaitons vivre plus fort. Rien n'est plus comme avant mais nous voulons ressentir, expérimenter, vibrer. Comme les autres. »
     
    Myriam et Pierre Cabon ont créé Wheeled World, le média de l'aventure pour tous. Engagés sur le terrain, ils invitent les personnes en situation de handicap comme les valides, à oser
    vivre, intensément.
     
    Textes de préface de Michaël Jérémiasz et Denis Brogniart.

  • Du XVe au XIXe siècle, une histoire des petits arrangements de l'Église et de son clergé avec la morale et la chasteté... Des moines paillards aux prêtres licencieux ayant recours aux filles de joie ou aux courtisanes, des nonnes cédant aux émois de la chair aux curés sodomites, nous sommes loin de l'image du "bon prêtre" diffusée par l'Église de la Contre-Réforme qui, décidément, quand il s'agit de ses clercs, préfère pardonner plutôt que condamner.

  • Un dictionnaire inclusif indispensable pour ouvrir la discussion, de´dramatiser, expliquer, rassurer...
    Dans cet ouvrage, il est bien e´videmment question de sexualite´ mais pas seulement ! Il aborde aussi la question de l'identite´, de l'image de soi et de la relation aux autres.
    Car s'accepter tel qu'on est, s'approprier son corps et par la`-me^me sa sexualite´, c'est primordial !
    De A a` Z, tout est explique´, des sujets le´gers aux plus graves, avec le me^me se´rieux dans les recherches documentaires, toujours avec un regard bienveillant et une pointe d'humour !

  • Pour nous apprendre à devenir illusionnistes, devins ou sorciers, on trouvera donc, dans ce nouveau "Copain Activités", de quoi concevoir et réaliser 40 tours de magie : du mouchoir glouton aux gobelets diaboliques ou aux anneaux de Pikflouz, du nombre magique à la carte qui disparaît et aux enveloppes mystères, du sucre enchanté au verre qui bouge tout seul ou à la paille envoûtée... En toute discrétion !
    Un guide idéal pour les apprentis magiciens, petits ou grands. Pour susciter des vocations... et s'occuper par tous les temps.
    Ce titre est une adaptation du "Copain Jeux - Tours de magie", enrichi d'une dizaine de tours de magie.

  • La vie de Myriam Boyer est un véritable roman qui commence dans les bars de la Mulatière, banlieue populaire près de Lyon, où l'emmenait son père, petit voyou bagarreur. D'abord comédienne sur les planches des théâtres lyonnais, la jeune mère du futur Clovis Cornillac décide de tenter sa chance à Paris. Pendant les auditions, il lui arrive de laisser son fils sous la surveillance des habitués des troquets des Buttes-Chaumont. Des hommes blessés qui l'inspirent, des femmes indociles dont elle sait mieux que personne restituer la grâce. Des frères et soeurs d'âme de la Berthe, mère-courage invalide qui a donné à sa fille le goût d'une liberté non négociable. Tout à la fois pudique et entière, Myriam Boyer revient sur les grandes heures de sa carrière, les tournages, les répétitions, le mélange de l'art et de la vie dans toute son intensité. Elle fait revivre des rencontres inoubliables avec d'autres élus d'une humanité cabossée, de Bernard-Marie Koltès à Patrick Dewaere, de Philippe Léotard à Simone Signoret dont elle dresse pour nous des portraits magnifiques.

    Myriam Boyer, née en 1948, est actrice et réalisatrice. Agnès Varda, Bertrand Blier, Claude Sautet ou François Ozon : elle a tourné avec les plus grands cinéastes. Elle a été, à deux reprises, lauréate du Molière de la meilleure comédienne. Elle a écrit ce livre avec Hélène Rochette, journaliste à Télérama.

  • Multipotentiels atypiques : visionnaires, intuitifs, créatifs : les pépites de demain Nouv.

    Dans un monde de plus en plus complexe, aux évolutions parfois fulgurantes, la société, et les entreprises en particulier, vont devoir faire appel à des personnalités hors normes, capables de voir large et loin, les « multipotentiels » ou « neuroatypiques » (anciennement « cerveaux droits »).
    Tout à la fois visionnaires, innovants, rapides et intuitifs, ces profils ont des spécificités. Leur cerveau ne fonctionne pas comme les autres. Leur pensée en arborescence, leur capacité à faire des liens inédits, à détecter les failles, leur originalité, leur hypersensibilité, leur hyperémotivité, leur empathie ou encore leur énergie, les distinguent. Leurs vies professionnelles sont souvent riches et variées, mais aussi semées d'embûches et d'échecs. Soucieux de l'intérêt commun, pétris de valeurs et d'éthique, ce sont des êtres à part, ingérables parfois, mais toujours indispensables.
    Ce livre vous invite à mieux les connaître, les repérer, les attirer, les intégrer et les motiver. Dans cette version augmentée, nous allons approfondir leurs spécificités, préciser leur type de leadership. Nous plongerons aussi au coeur de la créativité et de l'éducation, fers de lance de tous les changements.
    Cet ouvrage s'adresse aux multipotentiels, à leur entourage, mais aussi aux dirigeants et responsables des ressources humaines qui souhaitent attirer les hauts potentiels de demain.
    Un livre basé sur le premier ouvrage de l'auteur aux Éditions Eyrolles, Un cerveau droit au pays des cerveaux gauches (2018).

  • Édition enrichie (Préface, notes, dossier sur l'oeuvre, chronologie et bibliographie)A la fin du xviie siècle, un jeune lord est enlevé sur ordre du roi et atrocement défiguré, la bouche fendue jusqu'aux oreilles. Abandonné une nuit d'hiver, il parvient à rejoindre la cahute d'un philosophe ambulant, et devient saltimbanque. Quinze ans plus tard, rétabli dans ses droits, il est pair d'Angleterre. Mais sa mutilation ne s'effacera pas, et celui qui se serait voulu prophète à la chambre des lords restera condamné à n'être qu'un bouffon. Lorsqu'il publie le livre en 1869, Hugo le présente comme le roman de l'aristocratie, premier volume d'une trilogie consacrée à une Histoire de la Révolution que Quatrevingt-Treize achèverait. Et ce livre sombre dénonce bien en effet le despotisme de l'aristocratie. Mais si L'Homme qui rit est une méditation historique et métaphysique, c'est aussi une oeuvre foisonnante et baroque, une manière de drame qui réclame un « lecteur pensif », puisque Hugo nous donne à réfléchir sur la misère et sur le peuple, sur l'amour et sur le désir, aussi bien que sur le Mal.
    Edition de Myriam Roman, avec la collaboration de Delphine Gleizes.

  • L'histoire du terrorisme, ancien comme contemporain, est empreinte de vengeances à l'origine de longs cycles de violence et de représailles. Loi du talion, prix du sang, humiliations, terrorisme d'État... la vengeance est partout présente, aussi bien dans les motivations des terroristes en justification de leurs actes que dans les réactions que leur violence provoque parmi leurs cibles.
    Pourtant, en tant qu'objet d'analyse, elle reste l'angle mort des études sur le terrorisme. « Radicalisation de l'islam », « islamisation de la radicalité », « nihilisme générationnel », contextes géopolitiques, ressentiments historiques... la vengeance reste en filigrane, comme si la mettre en exergue ou la reconnaître aux terroristes, comme ils s'en réclament, serait induire l'idée qu'une injustice a été perpétrée. Or, elle est une question centrale qu'il est essentiel de déchiffrer.

  • Les yeux rouges

    Myriam Leroy

    Il s'appelait Denis. Il était enchanté.
    Nous ne nous connaissions pas. Enfin, de toute évidence, je ne le connaissais pas, mais lui savait fort bien qui j'étais.
    Une jeune femme reçoit un message sur Facebook. C'est l'amorce d'un piège suffocant à l'heure du numérique, quand la fatalité n'a d'autre nom qu'un insidieux et inexorable harcèlement.
    Dans ce roman âpre, où la narratrice ne se dessine qu'au travers d'agressions accumulées, de messages insistants, où l'atmosphère étouffante s'accentue à mesure que la dépossession se transforme en accusation, Myriam Leroy traduit avec justesse et brio l'ère paradoxale du tout écrit, de la violence sourde des commentaires et des partages, de l'humiliation et de l'isolement, du sexisme et du racisme dressés en meute sur le réseau.
    Née en 1982, Myriam Leroy est journaliste, écrivain et dramaturge. Ariane, son premier roman, a été finaliste du prix Goncourt du premier roman et du prix Rossel. Elle vit à Bruxelles. Les Yeux rouges est son deuxième roman.

  • Emmanuel Macron avait invité les chômeurs à « traverser la rue » pour trouver un travail. Il définissait alors l'individu comme un acteur non seulement solitaire mais aussi rationnel et calculateur, tout à fait informé des conséquences de ses actes. Or cet individu n'existe pas, personne n'est le coach de soi-même et la nation n'est pas une « start up », sinon dans ce certain discours managérial et comptable qu'Emmanuel Macron a repris à son compte et qui le rend dupe du mirage d'un « nouveau monde ».

    Car le sujet-citoyen n'est pas celui qui se montre « capable » seul, mais celui qui, avec d'autres, oeuvre à rendre possible telle ou telle option, pour chacun ; l'individu autonome n'est pas un bloc d'intérêts et de concurrence mais celui qui sait ce qui le relie aux autres. L'autonomie, la responsabilité ou la capacité sont des notions qui n'ont de sens que comprises comme porteuses d'une tension : elles relèvent la discordance entre une problématique de séparation (l'indépendance des individus) et d'intégration dans la communauté. Autrement dit, il existe un endettement réciproque entre l'homme et le social. C'est pourquoi, loin d'être anodin, ce propos sur les chômeurs ou celui sur le « pognon de dingue » trahissent, et engendrent, des lectures simplifiantes et univoques du monde social.

    Devant un tel dévoiement, Myriam Revault d'Allonnes reprend à nouveaux frais ces notions fondamentales pour en montrer la profondeur, les paradoxes et la puissance. Dans la même veine que le travail qu'elle avait mené sur le sarkozysme dans L'homme compassionnel (2008), cette grande philosophe du politique donne, une fois de plus, une leçon de clarté et de rigueur sur un sujet d'actualité.

  • Casa mia : recettes et souvenirs à l'île d'Elbe Nouv.

    «  Nous sommes sur l'île d'Elbe, sur la terrasse de la maison qui accueille ma famille pour les vacances depuis la fin des années 60. Cette maison, j'y ai passé mes plus beaux étés d'enfant, d'adolescent et de jeune adulte, je la fréquente depuis cinquante ans avec le même plaisir et j'y retourne au premier prétexte venu. Ma Nonna m'y a appris à cuisiner la parmigiana et la pasta e fagioli, mon père, le pesto.
     
    Il est 13h30, j'ai préparé de la pasta e fagioli. J'ai cuisiné, comme tous les midis et tous les soirs en vacances, un plat simple, que l'on aurait autant de plaisir à manger l'hiver que l'été. Demain, je préparerai des linguine al pesto, au mortier.
     
    Avec cet ouvrage, j'ai voulu effectuer un retour aux sources, raconter les moments et les lieux de cette Italie qui m'émeut depuis toujours, les plats les plus simples que je cuisine et mange avec toujours autant de plaisir et le désir de les faire chaque fois un peu mieux. J'ai voulu revenir sur les traces de mon enfance pour vous expliquer les bases de ma cuisine italienne aux inspirations multiples.  »
     
    Au final  : un recueil de recettes mais pas que, un livre d'anecdotes et de portraits mais pas que, un ouvrage empreint de nostalgie qui fleure bon la cuisine d'antan revisitée par un maître du genre.

  • Comment "devenir un homme" à l'heure de #MeToo ? Un roman qui parle vrai, impertinent et pétri d'humour. Peut-on être ami avec son exact contraire ? Oui ! La preuve : Lucas, si sage et sérieux, ne quitte plus Florian. Il est fasciné par son culot et son sens irrésistible de la provoc. Pas franchement concerné par #MeToo et #BalanceTonPorc, Florian passe son temps à évaluer les filles. Lorsqu'il humilie horriblement Gaëlle, ses amies refusent de laisser passer ça. Et pour leur plan, elles ont besoin de Lucas.

  • Tous les outils pour comprendre et maîtriser La Princesse de Clèves, au programme du nouveau bac français
     
    o Le résumé du roman
    o Des repères pour la lecture 
    o Des clés pour analyser  :
    - le contexte, 
    - les différents thèmes et procédés,
    - la visée de l'oeuvre...
     

  • Notre corps est habité par des souvenirs enfouis, issus de la période qui entoure notre naissance, voire des expériences de nos parents et de nos ancêtres. Ils suscitent des souffrances, des échecs et des actes manqués qui ressurgissent, de façon répétitive, dans nos vies.C'est à travers les événements de sa propre existence, puis au cours de plusieurs dizaines d'années en tant que thérapeute, que Myriam Brousse a découvert l'existence de ces mémoires du corps, qui résistent, même quand nous avons travaillé sur nous-mêmes et que nous croyons avoir dénoué, « dans notre tête », tous nos problèmes.Dans cet ouvrage nourri de récits personnels, elle explique le fonctionnement de ce système, et présente la méthode et les outils qui permettent d'arrêter ce cycle infernal. Elle nous explique aussi comment intégrer la dimension spirituelle de notre existence afin d'abandonner une compréhension purement cérébrale de nos vies, pour accéder à une vision plus profonde, ancrée dans notre corps. Ainsi, seulement, nous pourrons nous libérer des répétitions pour ne plus être victimes d'une fatalité, mais tracer, en conscience, notre chemin de vie.
    Myriam Brousse est thérapeute depuis plus de quarante ans. Fondatrice de l'École de mémoire cellulaire, elle anime également des conférences et des séminaires. Elle est l'auteure de Votre corps a une mémoire, Au risque d'être soi, La Descente dans le corps et Le Corps ne le sait pas encore.

  • Oui, on peut fabriquer à la maison - et sans équipement spéci que - ses laits, yaourts, beurres, crèmes et fromages végétaux. Lait de riz thaï, crème chantilly au lait de coco, yaourt de soja façon labné, crème liquide aux noix de cajou...
    Vous trouverez plus de 25 recettes innovantes et gourmandes, facilement réalisables. Laissez-vous guider dans ces aventures culinaires saines, écologiques, économiques et amusantes pour toute la famille.
    Des savoir-faire indispensables pour les personnes allergiques au lactose et pour toutes celles qui souhaitent diversi er leur alimentation et limiter leur taux de cholestérol !

  • Les années folles

    Myriam Juan

    Au lendemain de la Grande Guerre, toute la société fut saisie d'un formidable élan culturel, foisonnement de modernité et d'aspirations progressistes : les Années folles. Un nom d'époque (ou « chrononyme ») qui charrie un imaginaire joyeux teinté d'audace et d'exubérance, sur lequel plane cependant l'ombre des crises des années 1930. Avant-gardes artistiques, culture de masse... Autant de phénomènes que Myriam Juan propose d'explorer, dans une perspective nuancée résolument tournée vers l'histoire culturelle. Car à ce mouvement s'opposèrent de fortes résistances, et les Années folles ne désignent qu'une partie de la réalité des années 1920. Faut-il pour autant n'en retenir qu'une image superficielle ou déformée ? Cent ans après, l'occasion est toute trouvée de se replonger dans le monde de Gatsby, de Joséphine Baker, du charleston, de Modigliani et de Soutine...

  • Entre Francfort, Heidelberg et Ladenburg, la nouvelle vie d'une famille française, réfugiée climatique volontaire. Mathéo et sa famille déménagent en Allemagne, à Francfort. Mathéo regrette de devoir quitter la maison dans laquelle il a grandi en France, mais il n'a pas eu le choix : le réchauffement climatique provoque des tempêtes qui frappent de plus en plus violemment la côte Atlantique. Il va donc devoir se faire à sa nouvelle vie allemande, très différente et ultra technologique ! Mini-drones, matelas enlaçants, chewing-gums spéciaux permettant de retenir ses leçons... Autant de gadgets permettant à Mathéo d'impressionner Finja, une jolie allemande qui ne le laisse pas indifférent.
    Parce que l'anglais est aussi agréable à écouter, chaque roman numérique Tip Tongue est enrichi de sa version audio, page après page.

  • Pourquoi les filles ne pourraient-elles pas jouer au foot et pourquoi les garçons seraient-ils, eux, obligés d'y jouer ? Un petit roman bienveillant pour que tout le monde trouve son bonheur !
    Margot est énervée : les garçons occupent presque toute la cour avec leur foot, et en plus ils empêchent les filles d'y jouer ! Elle décide de parler du problème avec eux, et prend même l'initiative de distribuer à chacun un petit message. Peine perdue. Personne ne l'écoute. Alors Margot a une autre idée...

  • Valorisez votre image et révélez le meilleur de vous-même !
    Pour entreprendre de nouveaux projets et vous épanouir, vous devez avoir confiance en vous ! Avec ce livre unique, qui associe pour la première fois travail psychologique et conseil en image, c'est enfin possible !
    Avec ce guide jalonné d'exercices simples, vous pourrez :
    - Identifier vos valeurs, vos goûts, vos atouts (mais aussi vos peurs) pour mieux vous connaître.
    - Repousser les limites que vous vous imposez, avec des techniques concrètes.
    - Améliorer votre image en adoptant le style qui vous mettra vraiment en valeur, grâce à des conseils précis.
    RETROUVEZ CONFIANCE EN VOUS POUR ÊTRE HEUREUX, ENFIN !

  • Rencontrer, réseauter, démarcher... c'est facile !Vous voulez décrocher le job de vos rêves sans envoyer des centaines de candidatures spontanées qui resteront lettre morte ? Vous voulez faire connaître l'entreprise que vous venez de créer sans avoir à prospecter tous azimuts sur le terrain ? Vous voulez vous sentir à l'aise dans les événements professionnels ? Cet ouvrage est fait pour vous, et vous donnera toutes les clés pour devenir un as du réseautage !
    Découvrez
    Les différents lieux où réseauter : clubs, salons, Internet...
    Les principaux réseaux sociaux et leurs spécificités
    Des astuces pour être un réseauteur efficace
    Comment faire grandir et entretenir votre réseau

  • Magic mouv' : incarner son corps et libérer son esprit Nouv.

    « Danser sa vie, c'est renouer avec son corps sensible et laisser jaillir ses mouvements invisibles. »

    Saviez-vous que la danse et l'écriture intuitives ont la capacité de vous relier à votre identité profonde ? Danser, c'est donner la parole à votre corps ; écrire, c'est recevoir les mots et laisser éclore ce qui s'invite. Et si vous vous laissiez entraîner, geste après geste, mot après mot, dans cette expression vivante de vous-même ?
    Basée sur la puissance du langage corporel, gestuel et écrit, cette méthode originale proposée par Myriam Jézéquel vous invite à prendre votre corps au mot pour approfondir votre perception de vous-même.
    Cette « corps-et-graphie » vous aidera à révéler votre élan de vie, à réveiller vos forces et à vous rapprocher au plus près de votre vérité intérieure.

    Durant les douces heures d'écriture créative et de mouvements dansants, découvrez votre voix unique dans les moindres parcelles de votre corps et accueillez-vous tel que vous êtes, aligné sur vos sensations et vos émotions.

empty