Christelle Galland

  • Manon des sources t.2 Nouv.

    Papet !... La source ! La source !... Elle s'est arrêtée ! Depuis ce
    matin, ça ne coule plus !... Plus une goutte !" Jean de Florette, le
    bossu de la ville qui se rêvait paysan, est mort depuis longtemps.
    Sa propriété des Romarins appartient désormais à Ugolin Soubeyran
    qui prospère dans la culture des oeillets. Malgré les avertissements
    du Papet, son oncle, Ugolin tente désespérément de séduire Manon, la
    fille unique du bossu qui vit dans les collines. Mais la belle
    sauvageonne a d'autres idées en tête depuis qu'elle a découvert les
    circonstances qui ont conduit son père à la mort. La fille des
    collines ne rêve maintenant que de faire payer aux Soubeyran leurs
    manigances et de se venger d'un village qui a préféré les secrets à
    la vérité.

  • Grand Angle adapte l'oeuvre de Marcel Pagnol en BD. Dix ans après la
    mort de Jean de Florette, Ugolin a récupéré à moindre frais le
    domaine des Romarins. Il y a installé une florissante exploitation
    d'oeillets. D'autant qu'il a débouché la source volontairement
    camouflée et refait couler l'eau qui avait tant manqué au pauvre
    bossu. Pressé par Le Papet de se marier, Ugolin pense à la belle
    jeune fille qu'il a aperçue dans les collines. Mais l'objet de son
    amour n'est autre que Manon, la fille de Jean de Florette, avide de
    vengeance.

  • Pour permettre à son neveu de s'installer, « le Papet » lorgne sur le terrain de son voisin. Il y existe une source : un vrai trésor dans la chaude Provence. À la surprise de tout le village, à la mort de Piquebouffigue, c'est un neveu bossu, Jean de Flo¬rette, qui hérite du terrain. Il s'y installe avec sa femme et sa fille et se lance dans l'élevage des lapins. Mais l'eau manque et malgré ses savants calculs et son courage, il s'épuise à la tâche... Pourtant, de l'eau, il y en a. Mais pour inciter le citadin à partir, « le Papet » et son neveu Ugolin ont bouché la source...

  • Clémence a 10 ans et vit à Charnay-Lès-Mâcon. Elle doit présenter un exposé à sa classe, mais n'a aucune idée de ce dont elle peut parler. En passant devant le monument aux morts, elle remarque son nom de famille. Elle a donc un ancêtre qui est mort pour la France pendant la Première Guerre mondiale. Le voilà son sujet d'exposé ! En cherchant dans le grenier de ses grands-parents, mais aussi dans les archives départementales, Clémence va faire connaissance avec son aïeul et découvrir une autre histoire de la Grande Guerre, celle que l'on ne voit jamais : celle de l'arrière, loin des tranchées.

  • La rédemption du seul survivant du massacre de Fort Alamo.

    Accusé d'avoir été le seul déserteur de la bataille du Fort Alamo, Louis « Moses » Rose espère prouver qu'il a combattu avec ses camarades. Pour échapper à la prison, il n'a d'autre choix que d'aider le shérif Millsaps à retrouver de l'argent et des documents cachés dans les ruines du fort. Mais il s'agit d'un voyage de 900 kilomètres, au travers des contrées hostiles où les Comanches ont repris les armes...

  • Seize ans après la célèbre bataille dont il fut le seul survivant, Louis « Moses » Rose est en route pour Alamo pour tenter de prouver qu'il ne fut pas un déserteur. Accompagné d'une troupe hétéroclite à la recherche d'un hypothétique trésor, il échappe de peu aux Comanches. Mais un danger bien pire guette. Les bandits siciliens dirigés par le terrible Masseria et commandités par certains sénateurs de Washington sont prêts à tout pour empêcher Moses de retrouver, dans les ruines d'El Alamo, son honneur perdu.

  • Le parcours bouleversant d'un jeune homme ayant osé se rebeller
    contre le destin... Échaudé par les mensonges et les manipulations de
    l'avocat Maître Merzin, et persuadé que son idylle avec Aurélie est
    vouée à l'échec, Sidoine reprend la route une fois encore.Sur son
    chemin, il se retrouvera plongé malgré lui au coeur des premières
    batailles de la Grande Guerre. Cet événement fera la lumière sur son
    passé et révèlera sa véritable personnalité...Ordas et Galland
    offrent un dernier voyage dans les pas du fils de l'officier,
    empreint d'éclat et de mélancolie, dans cette France qui bascule peu
    à peu dans l'horreur de la guerre.

  • L'ultime combat d'un des derniers vétérans d'Alamo.
    Louis « Moses » Rose est victime d'un procès truqué. Condamné à mort, il parvient à s'évader grâce à ses compagnons. Pourtant, les politiques qui ont ourdi l'affaire depuis Washington décident de calmer un jeu risquant de se retourner contre eux. Mais Masseria, leur homme de main sicilien, a des intérêts personnels à défendre et poursuit Moses et ses compagnons jusque dans les ruines de l'Alamo. Tout y a commencé. Tout doit y finir au cours d'un ultime affrontement au terme duquel disparaîtra une certaine idée de l'Amérique et des hommes qui l'ont faite.

  • Abandonné par son officier de père à la naissance, Sidoine a écopé de ce prénom ridicule en hommage à une mère qu'il a à peine connue. Elevé en Bretagne par un facteur alcoolique, il aurait pu s'en sortir grâce aux études. Mais Sidoine n'est pas né sous la bonne étoile...Envoyé aux champs, le jeune garçon tente tant bien que mal de contenir sa rage. Mais le destin n'en a cure. Les suicides s'accumulent dans son sillage, et Sidoine est un coupable un peu trop désigné. Au bagne pour enfants, sa colère grandit, sourde et dévastatrice. Finalement libéré par la machine qui lui arrache la main et le rend inapte au service, il reprend la route. Avec un vélo pour seule fortune et toute cette haine comme seul combustible, quel chemin empruntera le fils de l'officier ?

  • Sidoine a payé très cher sa liberté. Il a laissé une main au bagne
    d'enfants, que la justice préférait appeler "colonie
    pénitentiaire". Rentré chez lui, il découvre que la maison de
    son enfance ne lui appartient plus. Elle est occupée par Aurélie, la
    fille de son ancien patron, une institutrice aux manières de
    suffragette, qui se laisse séduire par la douceur et la rusticité du
    jeune garçon.Révoltée par son sort, Aurélie décide de dénoncer
    publiquement la façon dont la société traite ceux qui ne peuvent pas
    se défendre. Epaulée dans son combat par Maître Merzin, un avocat
    mondain qui ne cache pas ses ambitions politiques et son amour pour
    Aurélie, la campagne d'informations qu'elle mène est un succès
    jusqu'au moment où le doute s'immisce dans les esprits... Et si
    Sidoine était réellement un assassin ?...

empty