La Bibliotheque

  • Voici le quatrième livre de la collection L'Ombre animale et le premier roman de celle-ci. Cette fois c'est un corbeau, Harold, qui joue sa partition grâce au talent de Louis-Stéphane Ulysse revisitant à sa manière Les Oiseaux de Hitchcock. Ce denier d'ailleurs harcelant Tippi Hedren, son actrice et le corbeau en singulier protecteur.
    Ce livre paru en 2010 au Serpent à plumes a été remanié et mérite d'être redécouvert. Il offre à la fois une peinture extrêmement documentée de Holywood, des bas-fonds de LA et du maître. Louis-Stephane Ulyssse parvient à un fantastique au moins aussi crédible que cette meute d'oiseaux dangereux. Il dresse un portrait noir du maître du suspens manipulant son actrice. Pur hasard que ce sujet soit d'actualité. Et Harold, le corbeau, en grain de sable.

empty