Louise Browaeys

  • La dislocation

    Louise Browaeys

    Une jeune femme sort de l'hôpital, dépossédée de son identité et de son passé.
    Elle voue une haine farouche aux psychiatres, fréquente les magasins de bricolage. Il lui arrive même de crever les pneus des voitures.
    Temporairement amnésique, absolument indocile, elle veut repeupler sa mémoire et pour cela, doit enquêter. Un homme va l'y aider, sans rien lui souffler : Camille, dit K, ami et gardien d'un passé interdit.
    Le souvenir d'un désert entouré de vitres, une fonction exercée au ministère de l'Agriculture, une bible restée ouverte au chapitre du Déluge forment un faisceau d'indices de sa vie d'avant. Quelques démangeaisons et une irrépressible envie de décortiquer le monde et les êtres qu'elle croise hantent ses jours présents.
    Sa rencontre avec Wajdi, envoûtant et révolté, marquera son coeur et son esprit. Ce sera avant de gagner la Bretagne et, peut-être, de parvenir à combler les énigmes de son histoire prise au piège de l'oubli.
    La trajectoire d'une femme cousue à celle de la planète, c'est le pari de ce premier roman en forme de fable écoféministe où la tragédie contemporaine côtoie l'espoir le plus fou.
    Hypnotique, drolatique, libre et profondément humain.
     
    A propos de l'autrice
    Ingénieure agronome (diplômée de AgroParis Tech) et autrice, Louise Browaeys accompagne les organisations sur des sujets variés comme l'agriculture bio, l'alimentation saine, la RSE (Responsabilité sociale des entreprises), la CNV (Communication non violente) et la permaculture.
    Consultante, conférencière et facilitatrice, elle travaille sur les « trois écologies » : intérieure, relationnelle et environnementale. Elle est l'autrice d'une quinzaine de livres en lien avec l'alimentation saine, la transition écologique des organisations, la permaculture.
    Elle a 34 ans et vit à Paris.
     

  • L'odyssée des vivants

    Louise Browaeys

    • Diateino
    • 14 Janvier 2020

    Juin 2058. Le monde s'est métamorphosé  : la révolution écologique et humaniste est en marche. Olivia est la fondatrice de Verdicity, entreprise florissante qui transforme les parkings en jardins potagers partagés.
     
    À l'occasion du «  Grand prix du leadership  » qu'elle reçoit dans la Drôme, Olivia invite les participants à échanger autour des évolutions des dernières décennies. Au cours de six veillées, elle partage entre rires et larmes son parcours et le rôle fondamental qu'a eu pour elle le réseau d'entrepreneurs Volte. Chaque nuit a pour thème une émotion vécue dans sa quête d'un monde plus juste : surprise, joie, dégoût, peur, colère, amour. Ensemble, autour du feu, les participants se questionnent sur le management, le sens du travail et la transition écologique. Ils nous invitent à entreprendre, nous aussi, cette odyssée des vivants.
     
    Fruit d'une rencontre entre Louise Browaeys (auteure d'Accompagner le vivant, facilitatrice et consultante en écologie) et le réseau d'entrepreneurs EVH, cette fable managériale interroge nos formes de gouvernance et nous invite à ouvrir et essaimer des espaces d'écoute et de partage.
     
    «?Ce livre m'aide à garder espoir en l'entreprise. [...] Transformer une entreprise, c'est avant tout changer notre manière de travailler ensemble. C'est cette grande transformation que l'histoire d'Olivia nous appelle à commencer?!?»
    Benoit Hagland,  étudiant membre du collectif «?Pour un Réveil Écologique?»
     
    « Un livre de management décalé et poétique sous la forme d'une  captivante pièce de théâtre à plusieurs voix. »
    Jean-Philippe Poupard, fondateur de Formapart

  • Accompagner le vivant est le premier livre qui invite à relier trois domaines a priori éloignés : l'agriculture, l'éducation et le management.
    Nous y apprenons comment nous inspirer des pratiques bienveillantes et agiles de l'agriculture biologique, des éducations alternatives et du mouvement des entreprises "libérantes". Il s'agit de favoriser l'autonomie, de prendre soin des jardins, des enfants, des hommes, des femmes, et de remettre l'interdépendance et la liberté au coeur des préoccupations.
    En s'appuyant sur une quinzaine de témoignages de chercheurs, agriculteurs, managers et éducateurs, cet essai est un appel à la transformation personnelle et à la transition du monde. Il invite à adopter une posture d'accompagnant humble et joyeuse. Il révèle un nouveau rapport au monde, couronné par l'entraide, la guérison et l'émancipation.
    Louise Browaeys est ingénieure agronome, auteure de nombreux livres et mère d'un petit garçon. Elle travaille depuis dix ans dans les domaines de l'agriculture biologique, l'alimentation saine, la responsabilité d'entreprise et la permaculture.

  • Si c'est pas moi, c'est qui ? Si c'est pas maintenant, c'est quand ?
    Nous avons écrit ce manifeste sur l'écologie et les transitions qui nous attendent pour répondre aux nombreuses questions que tout le monde se pose :
    Par quoi commencer ? Comment concilier joie et écologie ? Comment agir ? À quelles échelles ? Comment transformer en douceur notre lien à la nature, aux autres, à nous-mêmes ? Comment réinventer et réinvestir la démocratie ? Quelles pédagogies pour les enfants d'aujourd'hui et de demain ?...
    Cet ouvrage vous présente l'ensemble des sphères d'action dont vous disposez. Il permet de sortir d'une écologie du renoncement et de l'effort, et donne des pistes concrètes pour aller vers une écologie de la joie, de l'entraide et de la
    libération, en offrant un cadre pour les transformations à la fois personnelles et sociales.
    o Un guide pour se mettre en mouvement et trouver sa place, sa force et sa créativité pour vivre les transitions à venir.
    o Des encadrés pour comprendre ce que sont la communication non violente, l'écopsychologie, l'écoféminisme, la collapsologie, et bien d'autres sujets.
    o Une invitation à réenchanter notre lien au monde et inventer une nouvelle société compatible avec la vie.
    Un manifeste accessible et percutant sur l'écologie et les transitions qui nous attendent.
     

  • « Le blé germe parce qu'il obéit à sa nature de blé, parce qu'il contient en puissance tous les blés à venir. La première poignée de grains jetée de main d'homme dessine une collaboration, elle n'assure pas la maîtrise. Que le blé se retire du monde, que reste-t-il du pain ? »Ce livre écrit à deux voix est une promenade, une invite à poser un pied à terre. Il tente un portrait sensible de l'agriculture, parée de reflets, ceux d'un art singulier qui lie la nature, quatre éléments dans leur permanence. Il dit ses miracles et ses désespoirs, ses cycles, son langage, sa rupture, sa profonde unité. Dans son premier éveil, l'homme s'est trouvé agriculteur ; dans sa fécondité, il reste suspendu au ressac de ce métier de naissance, à ses respirations et à ses blessures. Il est une part de la terre.

empty