Gilles Pudlowski

  • carrefour d'exception au coeur de l'europe, pont entre la france et l'allemagne, capitale d'une région particulariste et d'un continent neuf, perle convoitée...
    strasbourg a toujours suscité les commentaires enthousiastes. déjà, les voyageurs des siècles passés (hugo, goethe, taine, gautier, stendhal) s'émerveillaient devant sa cathédrale, son grès rose venu des vosges voisines, ses demeures à colombages et à oriel, ses palais et hôtels grand siècle, ses balcons ouvragés. aujourd'hui, strasbourg continue de séduire, grâce à ses spécialités gastronomiques, ses " winstubs ", ses musées, son quartier de la petite france au charme romantique ou son marché de noël...
    cité attachante et paradoxale à découvrir en compagnie d'écrivains d'ici et d'ailleurs : marcel schneider, alfred kern, frédéric hoffet, martin graff, jack-alain léger, assia djebar, bernard frank, jean-paul klée, tomi ungerer et bien d'autres.

  • « Longtemps, j'ai cru que l'Alsace était une région française. Avant de comprendre que cette terre si particulière et si particulariste - ce qui n'est pas la même chose - se suffisait à elle-même. Que ses demeures à pans de bois, son débordement de fleurs, son imagerie à la Hansi, sa gourmandise à la fois soignée et obsessionnelle, sa propreté helvétique,son sens de l'ordre façon germanique, ses racines rhénanes en faisaient un pays à part.

    Comme on peut l'affirmer d'une autre région, pareillement jalouse de sa différence, on glissera que l'Alsace est un roman, une longue mélodie, une fable. Elle fut convoitée par les uns, envahie par les autres, pillée par tous. Elle fut celte, germaine, laminée par les Suédois, ruinée par la guerre de Trente Ans, repeuplée par les Suisses.

    Voici donc ce dictionnaire partial et passionné sur une région aussi riche en artistes de talent, en poètes affables qu'en cuisiniers fameux, en savants narquois qu'en vignerons audacieux, en militaires courageux qu'en chansonniers rieurs.

  • Pudlo Paris

    Gilles Pudlowski

    Voilà plus de 30 ans que Gilles Pudlowski part à la conquête de tout ce qui se fait de nouveau en gastronomie. Précurseur, il sait dénicher les talents de demain et nombreux sont ceux qui ont été primés dans son Guide avant de l'être ailleurs.
    Plus de 2 300 adresses dont 1 500 restaurants, « institutions » comme « lieux branchés », pour toutes les bourses.
    Mis à jour tous les ans, Le Pudlo raconte les quartiers, les ambiances, et se révèle intègre et critique à l'égard des établissements. Coups de coeur pour l'excellence, assiettes cassées pour les tables décevantes, éclectisme dans les sélections : il permet de choisir, selon son humeur, la haute gastronomie, les plats du terroir, les rapports qualité-prix avantageux ou les cuisines étrangères, et met par ailleurs l'accent sur les brasseries gourmandes.
    Il recense également les meilleurs artisans et commerçants du goût - bouchers, fromagers, boulangers, etc - ainsi que les rendez-vous gourmands : bars à vins ou à bières, cafés, salons de thé...
    Un guide évocateur, facile à consulter, joliment rédigé : de quoi se repérer sans erreur dans la capitale de la bonne chère.

  • Comme disait Goethe : "La magnifique Alsace, toujours pareille et toujours diverse".

  • « Longtemps, j'ai cru que l'Alsace était une région française. Avant de comprendre que cette terre si particulière et si particulariste - ce qui n'est pas la même chose - se suffisait à elle-même. Que ses demeures à pans de bois, son débordement de fleurs, son imagerie à la Hansi, sa gourmandise à la fois soignée et obsessionnelle, sa propreté helvétique,son sens de l'ordre façon germanique, ses racines rhénanes en faisaient un pays à part.

    Comme on peut l'affirmer d'une autre région, pareillement jalouse de sa différence, on glissera que l'Alsace est un roman, une longue mélodie, une fable. Elle fut convoitée par les uns, envahie par les autres, pillée par tous. Elle fut celte, germaine, laminée par lesSuédois, ruinée par la guerre de Trente Ans, repeuplée par les Suisses.

    Voici donc ce dictionnaire partial et passionné sur une région aussi riche en artistes de talent, en poètes affables qu'en cuisiniers fameux, en savants narquois qu'en vignerons audacieux, en militaires courageux qu'en chansonniers rieurs.

  • Le critique gastronomique est un animal étrange qui n'a qu'une bouche, un ventre, deux yeux, une langue, mais doit parler, pour l'humanité gourmande, de ce qu'il mange, aime, déteste, découvre, admire. Il établit des hiérarchies, se pose en défenseur du consommateur et en arbitre du (bon) goût, livre ses émotions, fait partager ses craintes, ses agacements, ses hantises. Il est détesté, adulé, respecté, craint, comme l'inspecteur scolaire qui visite ses objets d'étude. Un animal à part ? Il y a de ça. Gilles Pudlowski nous montre en tout cas que le chroniqueur gourmand est un bourreau de travail qui avale des kilomètres, doit disséquer des milliers de repas, d'adresses de bouche en tout genre, visitant bistrots, grandes tables et commerces d'artisans qui prouvent que la France est encore une vaste table d'hôte où chacun peut puiser à son goût et à son gré.Son rôle ? Traquer l'essentiel, découvrir les stars de demain, remettre à leur place les réputations usurpées. Bref, classifier sans cesser de jauger, d'estimer et de commenter. Ce travail de mangeur de fond est d'abord un immense labeur d'écriture qui flirte avec l'ouvrage d'art. C'est aussi un travail qui touche profondément aux représentations que le pays se fait de lui-même, de ses traditions, de son rapport au monde, de l'éthique du travail ou du respect des dons de la nature.

  • En plus d'un quart de siècle, Gilles Pudlowski, a goûté des milliers de plats et découvert des centaines de bonnes tables, dans des pays très différents, sans jamais se lasser.
    Comment ne pas devenir obèse, ni alcoolique, ni prétentieux, ni mégalo, ni fou, alors qu'on est un "forçat de luxe", un "smicard vivant comme un milliardaire", un "SDF errant" d'une grande table à l'autre en passant par les palaces du monde entier ? Avec humour et abnégation, voici le récit d'un métier au jour le jour, avec ses peines, ses joies, ses rigueurs, ses surprises. Un métier de plaisir qu'il s'agit d'exercer avec le plus grand sérieux possible.
    Des idées de régimes, des conseils, des anecdotes et, au bout du compte, une formidable leçon de joie de vivre.


  • Rend hommage aux femmes chefs françaises et européennes qui invitent à travers une centaine de recettes à découvrir leur talent culinaire.


  • Depuis que le TGV-Est permet de relier la capitale à Strasbourg en deux heures vingt minutes, il est plus facile de visiter l'Alsace et surtout de déguster ses saveurs régionales. Parcourant cette région en amoureux transi depuis trente ans, Gilles Pudlowski a choisi les meilleures adresses gourmandes, et non les plus chères ! Au fil des coteaux, des ballons et vallées, des bourgades typiques et des villes d'art, découvrez des trésors de confort et de charme.


  • Rend hommage aux femmes chefs françaises et étrangères qui invitent à travers une centaine de recettes à découvrir leur talent culinaire.


  • hôtels de luxe ou auberges de campagne, winstubs - débits de vin pittoresques -, crus aux cépages inimitables, choucroutes et cervelas comme nulle part ailleurs, gibiers succulents, foies gras réputés, kougelhopfs et tartes flambées : il y en a pour tous les goûts et toutes les bourses et les meilleurs lieux sont ici ! de la route du vin au parc naturel des ballons, de la vallée de munster aux légendaires bords du rhin, de strasbourg à mulhouse et de wissembourg à colmar, gilles pudlowski vous guide dans cette somptueuse alsace qui cultive l'accueil comme une élégie et le savoir-manger comme un art.

  • Plus de 2 400 adresses dont 1 700 restaurants, « institutions » comme « lieux branchés », pour toutes les bourses.
    Mis à jour tous les ans, Le Pudlo raconte les quartiers, les ambiances, et se révèle intègre et critique à l'égard des établissements. Coups de coeur pour l'excellence, assiettes cassées pour les tables décevantes, éclectisme dans les sélections : il permet de choisir, selon son humeur, la haute gastronomie, les plats du terroir, les rapports qualité-prix avantageux ou les cuisines étrangères, et met par ailleurs l'accent sur les brasseries gourmandes et la gastronomie d'élite.
    Il recense également les meilleurs artisans et commerçants du goût (plus de 500 !), ainsi que les rendez-vous gourmands (300 adresses) : bars à vins ou à bières, cafés, salons de thé.
    Un guide évocateur, facile à consulter, joliment rédigé : de quoi se repérer sans erreur dans la capitale de la bonne chère.

  • Hôtels, restaurants, boutiques de produits, rendez-vous...
    400 établissements...

    Des plateaux vosgiens aux côtes de Meuse et de Moselle, de Metz la conviviale à Nancy la royale, d'Epinal à Verdun, de Gérardmer à Thionville, suivez les conseils de Gilles Pudlowski, Lorrain revenu sur ses terres, heureux de redécouvrir sa région si gourmande. Auberges de charme, tables de tradition, restaurants gastronomiques, relais de montagne, bistrots de bon ton, brasseries historiques, salons de thé et bars à bière font ici florès. Faites vos emplettes chez les artisans de bouche (pâtissiers, bouchers, charcutiers), sans oublier les vignerons et les distillateurs. Pour découvrir les macarons de Nancy ou de Boulay, la bergamote, le baba et les meilleures eaux-de-vie de mirabelle : un guide indispensable !
     

  • On vient, comme jadis, admirer ses bourgs chargés d'Histoire, ses ports, ses plages, sa côte et ses îles.
    Mais la Bretagne est devenue, aussi, un pays de gourmandise, avec ses délectables produits terre/mer. Ce guide recense ses meilleurs chefs, artisans, crêperies, bistrots, hôtels de charme. Découvrez le magnifique domaine de Rochevilaine, l'écolodge de la Grée des Landes, la table de Patrick Jeffroy à Carantec ou celle de Sylvain Guillemot à Noyal-sur-Vilaine, les nouvelles adresses de Nantes et Rennes, les producteurs de cidre, les pêcheurs de ligne, les ostréiculteurs, les rois du caramel au beurre salé ou du kouign amann.
    Vous savourerez ainsi la Bretagne nouvelle vague.

  • Des plateaux vosgiens aux côtes de Meuse et de Moselle, de Metz la conviviale à Nancy la royale, d'Epinal à Verdun, de Gérardmer à Thionville, suivez les conseils de Gilles Pudlowski, Lorrain revenu sur ses terres, heureux de redécouvrir sa région si gourmande. Auberges de charme, tables de tradition, restaurants gastronomiques, relais de montagne, bistrots de bon ton, brasseries historiques, salons de thé et bars à bière font ici florès.

  • Depuis que le TGV-Est permet de relier la capitale à Strasbourg en deux heures vingt minutes, il est plus facile de visiter l'Alsace et surtout de déguster ses saveurs régionales. Parcourant cette région en amoureux transi depuis trente ans, Gilles Pudlowski a choisi les meilleures adresses gourmandes, et non les plus chères ! Au fil des coteaux, des ballons et vallées, des bourgades typiques et des villes d'art, découvrez des trésors de confort et de charme.

  • Depuis que le TGV-Est permet de relier la capitale à Strasbourg en deux heures vingt minutes, il est plus facile de visiter l'Alsace et surtout de déguster ses saveurs régionales. Parcourant cette région en amoureux transi depuis trente ans, Gilles Pudlowski a choisi les meilleures adresses gourmandes, et non les plus chères ! Au fil des coteaux, des ballons et vallées, des bourgades typiques et des villes d'art, découvrez des trésors de confort et de charme.

    280 villes sélectionnées et 1 200 établissements répertoriés :
    Auberges accortes, restaurants de tradition, tables prestigieuses, winstubs pittoresques, brasseries, bars à bière, salons de thé, cafés, mais aussi artisans de bouche et.
    Grands vins du coin !

empty