Eric Fouassier

  • Automne 1830, dans un Paris fiévreux encore sous le choc des Journées révolutionnaires de juillet, le gouvernement de Louis-Philippe, nouveau roi des Français, tente de juguler une opposition divisée mais virulente.
    Valentin Verne, jeune inspecteur du service des moeurs, est muté à la brigade de Sûreté fondée quelques années plus tôt par le fameux Vidocq. Il doit élucider une série de morts étranges susceptible de déstabiliser le régime.
    Car la science qui progresse, mêlée à l'ésotérisme alors en vogue, inspire un nouveau type de criminalité. Féru de chimie et de médecine, cultivant un goût pour le mystérieux et l'irrationnel, Valentin Verne sait en décrypter les codes. Nommé par le préfet à la tête du « bureau des affaires occultes », un service spécial chargé de traquer ces malfaiteurs modernes, il va donner la preuve de ses extraordinaires compétences.
    Mais qui est vraiment ce policier solitaire, obsédé par la traque d'un criminel insaisissable connu sous le seul surnom du Vicaire ?
    Qui se cache derrière ce visage angélique où perce parfois une férocité déroutante ?
    Qui est le chasseur, qui est le gibier ?

    Dans la lignée des grands détectives de l'Histoire, de Vidocq à Lecoq en passant par Nicolas le Floch, un nouveau héros est né.

  • Automne 575. Depuis le décès de Clovis, les royaumes francs ont plongé dans l'instabilité, divisés entre trois héritiers qui s'affrontent pour monter sur le trône. Lorsque le souverain d'Austrasie est assassiné, sa veuve Brunehilde se retrouve prisonnière en territoire ennemi, séparée de ses enfants. Elle devra user de tous les stratagèmes pour survivre à la fureur de sa rivale Frédégonde, qui ne recule devant rien pour asseoir son pouvoir et éliminer ceux qui se dressent sur son chemin. C'est dans ce contexte tendu que le jeune gallo-romain Arsenius Pontius est appelé à Tours par son parrain, l'évêque Grégoire, pour élucider des événements mystérieux avec l'aide de sa compagne Wintrude. Mais bientôt, les tumultes politiques rattrapent Arsenius et Wintrude, et pourraient bien les séparer à jamais.

    Alliant rigueur historique et inventivité romanesque, Éric Fouassier restitue somptueusement cet âge sombre qui fonda la France, où meurtre, sexe et vengeance sont autant d'instruments de pouvoir.

  • Palais de Rouen, 569. Galswinthe, la jeune épouse de Chilpéric, l'un des trois petits-fils de Clovis, meurt étouffée dans sa chambre. Quatre ans plus tard, la soeur de Galswinthe, la reine Brunehilde d'Austrasie, est persuadée que toute la lumière n'a pas été faite sur cette tragique affaire. Elle charge Arsenius Pontius, un jeune lettré gallo-roman, de se rendre à Rouen pour enquêter en toute discrétion.
    Sur place, Wintrude, une ancienne princesse thuringienne devenue esclave des Francs, lui apporte des informations essentielles. Lui-même victime d'une tentative de meurtre, Arsenius apprend qu'un conflit est sur le point d'éclater entre Neustrie et Austrasie. Dès lors, Wintrude et lui n'ont plus le choix : ils doivent faire éclater la vérité avant que le jeu des trônes n'embrase toute la Gaule mérovingienne.

  • 1515, à l'Hôtel-Dieu de Paris, des hommes vêtus de noir sèment la mort à la recherche d'un mystérieux médaillon. Etienne, garçon intrépide de douze ans à qui on a confié par hasard le pendentif, réussit à échapper à ses poursuivants en se jetant dans la Seine. Le voilà embarqué dans une intrigue qui menace la Couronne, car à la veille de la conquête du duché de Milan projetée par François Ier, il semblerait que ce médaillon revête une importance stratégique capitale.
    Quand Héloïse Sanglar, femme apothicaire, constate la disparition de son fils unique, elle se retrouve contrainte de mener sa propre enquête. Pour sauver la vie d'Etienne, elle n'a d'autre choix que de faire appel au chevalier Bayard, son ancien amour, qu'elle n'a pas revu depuis douze ans...

  • 1503, trois alchimistes sont retrouvés assassinés, d'étranges lettres gravées sur le front. Convaincue qu'un complot se trame à l'ombre de la Couronne, la reine Anne de Bretagne fait appel, pour mener l'enquête, à la jeune apothicaire Héloïse Sanglar, accompagnée du baron de Comballec. Afin de déjouer la machination conçue par un esprit dérangé, les voici contraints de décrypter les énigmes et codes secrets d'un mystérieux parchemin.
    Vitrail aux pouvoirs mortifères, sciences occultes, disparitions mystérieuses... Les menaces pleuvent sur Héloïse, bien décidée à venir à bout des adversaires du roi. Mais les temps sont difficiles quand on est une femme, et, afin de survivre, il lui faudra l'aide de tous ses alliés, peut-être même celle de son amour de jeunesse, le chevalier Bayard. A moins que l'attrait grandissant que Comballec exerce sur elle ne bouleverse ses plans...
    Dans ce récit captivant, Eric Fouassier nous entraîne dans une véritable course contre la montre au coeur de la France de la Renaissa

  • Automne 575. Depuis le décès de Clovis, les royaumes francs ont plongé dans l'instabilité, divisés entre trois héritiers qui s'affrontent pour monter sur le trône. Lorsque le souverain d'Austrasie est assassiné, sa veuve Brunehilde se retrouve prisonnière en territoire ennemi, séparée de ses enfants. Elle devra user de tous les stratagèmes pour survivre à la fureur de sa rivale Frédégonde, qui ne recule devant rien pour asseoir son pouvoir et éliminer ceux qui se dressent sur son chemin.
    C'est dans ce contexte tendu que le jeune galloromain Arsenius Pontius est appelé à Tours par son parrain, l'évêque Grégoire, pour élucider des événements mystérieux avec l'aide de sa compagne Wintrude . Mais bientôt, les tumultes politiques rattrapent Arsenius et Wintrude, et pourraient bien les séparer à jamais.
    Alliant rigueur historique et inventivité romanesque, Éric Fouassier restitue somptueusement cet âge sombre qui fonda la France, où meurtre, sexe et vengeance sont autant d'instruments de pouvoir.

  • 1498, le roi Charles VIII meurt à Amboise. Sa tête aurait violemment heurté un linteau de pierre et il aurait succombé à ses blessures. Tous pensent qu'il s'agit d'un accident. Tous, sauf un quasi-inconnu qui vient de se distinguer à la bataille de Fornoue, lors de la première campagne d'Italie. Le seigneur de Bayard, malgré sa jeunesse, ne manque pas d'audace. Bien que nul ne semble avoir pu approcher le roi, il est convaincu que celui-ci a été assassiné.
    Epris de justice, il demande l'accord du premier chambellan, Philippe de Commynes, ainsi que la bénédiction de la veuve du monarque, Anne de Bretagne, pour élucider ce crime impossible. Mais il doit faire vite, avant que ne se dispute la succession au trône, et il s'engage, avec le soutien de la belle apothicaire Héloïse Sanglar, dans une véritable lutte contre le temps.

  • Il me semble que ça fait une éternité que je vis seul avec maman. D'abord je n'aime pas ça : réfléchir au temps qui s'écoule. Ça me terrifie ! Quand il m'arrive de penser à ce que j'ai fait quelques heures auparavant, ou quelques jours plus tôt, j'ai presque toujours la chair de poule. C'est comme lorsqu'on plonge ses avant-bras dans un baquet d'eau glacée. Toutes ces aiguilles qui vous déchirent et cette affreuse sensation de voir vos membres se briser net sous la surface. Nos parents et nos proches que la maladie, le désamour, la mort ou les malheurs du temps placent hors d'atteinte... ce sont eux qui donnent chair aux neuf nouvelles de ce recueil. Suivez Micheline dans la quête de son enfant perdu. Partagez le destin tragique de Jolan et Mima, le frère et la soeur à jamais séparés. Cherchez la paix de l'oubli dans les ruelles ensoleillées de Mésarée. Bref, laissez-vous prendre par le charme entêtant de ces petits désordres familiers. Ils pourraient être les vôtres.

  • « Ces trois beautés semblaient si complémentaires que leur réunion ne devait assurément rien au hasard. Trois pièces d'une mystérieuse entité que le terme de trio eût semblé trop commun pour la désigner. » Le hasard, en effet, n'a rien à voir dans l'accord parfait de ces trois femmes, trop belles, trop indissolublement unies, pour être tout à fait inoffensives...

  • Parano

    Eric Fouassier

    Un homme soupçonne d´impossibles connexions entre sa boîte mail et des ennemis qui l´assaillent. Jusqu´où le conduira son délire mortifère ?



    JE TOURNE EN ROND dans mon appartement. Mon regard fuit l´écran de l´ordinateur. Je ne peux plus m´asseoir devant le clavier. Il y a quelqu´un qui m´épie à travers le faisceau électronique. Il guette le moindre de mes faux pas. Il n´attend que ça. Que j´allume l´unité centrale, que je me connecte au service de messagerie. Mais non ! Il n´en est pas question, vous m´entendez ! Je ne le ferai pas. Je suis plus malin que lui. Je dois juste l´empêcher de s´en prendre à moi, le tenir à distance.
    />
    C´est ça ! Le tenir à distance !


    Le vertige vous prend après cette lecture en ces temps de paranoia terroriste. Et si Éric Fouassier était dans le vrai ? Ne serait-ce que pour une part infime...

  • Les « méchants » n´ont jamais eu bonne presse. Ils ne sont en général que des faire-valoir, au mieux ils apportent du piment aux situations qu´ils traversent. Dans les dix nouvelles de ce recueil, les personnages principaux sont de cette espèce. Qu´ils obéissent à une logique enfantine ou bien que l´âge ou les rêves leur ait fait perdre, peut-être, le sens des réalités, ils agissent selon leur seule volonté... pour le plus grand dam de ceux qu´ils côtoient et le plus grand plaisir des lecteurs.

  • Morts thématiques

    Eric Fouassier

    Une dépouille au Panthéon...
    Rien de plus normal. Mais quand le cadavre est retrouvé non pas à l'intérieur mais à l'extérieur d'un mausolée, en l'occurrence celui du grand mathématicien Lagrange... cela devient beaucoup moins normal. Si on ajoute que le mort porte, épinglé sur sa poitrine, un étrange poème qui se révèle être une énigme mathématique... là, les choses se compliquent singulièrement. Le commandant Gaspard Cloux, de la brigade criminelle, est dépêché sur les lieux.
    Les situations inextricables, il connaît : sa femme est morte quatre ans auparavant dans un accident de la route dont il se considère comme responsable. Depuis, étouffé par la culpabilité, il tarde à reprendre pied. Ne parvenant pas à affronter le regard de sa petite fille de sept ans, il a confié celle-ci à ses beaux-parents mais cette séparation le déchire. Cette nouvelle affaire va l'obliger à remonter la pente et à surmonter sa douleur.
    Car le mort du Panthéon ne tarde pas à faire des petits... disséminés un peu partout dans Paris. Et toujours la même mise en scène macabre : le cadavre est retrouvé dans un lieu en rapport avec la vie d'un mathématicien célèbre, et une énigme faisant appel à l'algèbre ou à la logique semble inviter Gaspard Cloux à suivre le tueur dans un funeste jeu de piste. Qui est-il d'ailleurs, ce mystérieux assassin ? Un tueur en série ? Un illuminé ? Un dangereux maniaque ? Une chose est sûre en tout cas : c'est une équation à plusieurs inconnues que devra résoudre Gaspard pour mettre fin à cette série de meurtres en apparence inexplicables.

  • Pourtant, j'aurais dû voir venir le truc.
    Il y a des jours comme ça où tout se nuance de mélancolie. Même les nuages revêtent une teinte particulière. Celle que j'appelle le noir clarinette. Cette obscurité mate et veloutée. Quelque chose d'accablant et d'infiniment doux à la fois.
    Ce printemps-là, il flottait sans interruption sur la ville. Un temps où il aurait mieux valu rester chez soi, à se laisser bercer par le temps usé de la pluie. Mais il y a eu le cadavre de cet obscur musicien retrouvé dans le coffre d'une voiture. Et je me suis retrouvé englué dans un drôle de bourbier, à patauger sur la piste d'une ancienne actrice de prono sauvagement assassinée, d'un mystérieux réseau de prostitution, d'une valise bourrée de drogue et d'un tandem de tueurs sadiques. Ça faisait beaucoup pour un seul homme !

    Et puis, comme si tout ne suffisait pas, Flo est revenue faire trois petits tours dans mon existence. À partir de là, j'ai perdu le fil...Mais j'imagine que ce temps sinistre a aussi joué son rôle dans toute cette affaire. Les choses auraient sans doute été différentes si j'avais retrouvé Flo en plein été, avec un soleil étincelant, propre à vous déciller les prunelles. Pour ma part, je sais que l'image que je conserverai d'elle sera celle de son visage sous la pluie, au moment où elle disparaissait dans la bruine, comme derrière un rideau de scène...

  • Le traducteur

    Eric Fouassier

    Un ouvrage mythique, le Livre de Pao, qui serait un chapitre oublié de la Bible.
    Un peuple mystérieux parlant une langue menacée d'extinction. Le brouillon d'un poème d'Arthur Rimbaud qui recèlerait un secret demeuré inviolé. Une étonnante mystification aux dimensions planétaires. Tels sont les principaux ingrédients de ce beau roman qui commence comme un récit d'aventures pour s'achever en une fable douce amère sur le mensonge, la mémoire et les mirages de la postérité. Mais Le Traducteur, c'est aussi et surtout, sous le soleil implacable d'Ethiopie ou dans le Paris des années folles, l'histoire d'une étrange fascination entre deux hommes que tout semble pourtant opposer : le narrateur, un jeune rentier naïf, et son mentor, un ancien médecin au passé trouble.

  • Clé de voûte du droit pharmaceutique, la définition juridique du médicament s'est trouvée au centre d'un important contentieux ces vingt dernières années.
    Cette inflation jurisprudentielle appelait une synthèse, s'articulant autour des décisions marquantes des juridictions supranationales (cour européenne des droits de l'homme, cour de justice des communautés européennes...).Mêlant réglementation, jurisprudence et doctrine, le médicament : notion juridique s'adresse aux pharmaciens en exercice ou en formation, aux professionnels du droit de la santé, mais également aux responsables des affaires réglementaires et des services marketing de l'industrie pharmaceutique et de la distribution.Préface de Didier Truchet, professeur de droit public à l'université Panthéon-Assas (Paris-II), membre de l'Association française du droit de la santé.

  • Professionnel de santé soumis à une réglementation à la fois complexe et stricte, le pharmacien d'officine peut voir sa responsabilité engagée au moins sur trois terrains : civil, pénal et disciplinaire.
    Dans un langage accessible aux non juristes, l'auteur revient sur les textes réglementaires applicables, les différentes procédures et livre une synthèse didactique de la jurisprudence la plus récente.
    Des développements particuliers sont consacrés à la responsabilité engagée à l'occasion de prestations servies à des assurés sociaux et au partage de responsabilité entre le pharmacien titulaire et ses collaborateurs.
    Mieux comprendre les règles de droit pour améliorer sa pratique professionnelle, mieux connaître le fonctionnement des juridictions pour.
    Le cas échéant, faire valoir ses droits, tels sont les principaux bénéfices à tirer de la lecture de cet ouvrage.

empty