Bernard Vaucher

  • Les Dolomites ! Existe-t-il sur la planète un massif aussi fascinant, dégageant une telle impression d'harmonie entre la nature intacte, les lacs turquoise tout droit sortis d'une carte postale, entre la flore, le vert des alpages, et la majesté des cimes, la raideur des parois qui jaillissent des pierriers dans une insolente géométrie ? Un endroit où, après avoir marché au-dessus du vide pendant des heures, voire des jours, on retrouve aussi vite la douceur de vivre ? Comme l'écrit Pietro dal Pra, « sur ces parois, s'est formée une culture de l'escalade pure qui n'a pas eu d'égale dans l'histoire de l'alpinisme.
    Ici se sont écrits les chapitres les plus intenses de l'escalade alpine, de la fin du XIX° siècle à aujourd'hui. » Qui n'a pas rêvé devant les réalisations de Preuss, Dibona, Vinatzer, Cassin, Messner, et aujourd'hui Bole, Huber ou Dal Pra ? De cette harmonie liée à la sensation de jouir d'un patrimoine exceptionnel, au respect du rocher et de l'histoire, découle un plaisir intense à suivre les pas de ces pionniers, et pourquoi pas d'innover.
    Dans ce paradis de l'escalade, tout passionné trouvera chausson à son pied, une aventure à sa mesure, qu'il appartienne à l'ordre des quartogradistes ou au clan des mutants.

  • 25 août 2008 parco naturale alpi marittime, au pied de la " corne etoile " près de " lagramusas international ", cette voie ouverte le 22 août 1984 avec poil, le complice dessinateur fou des topos du verdon ! un lien vers le " pays " mais aussi du recul pour revenir sur ces moments et les textes de l'ami barney.
    Après la monumentale histoire de l'escalade dans les calanques, longue de plus d'un siècle, celle du verdon paraît ridicule avec ses quarante petites années ! c'est un peu l'histoire d'une bande de copains ! qui cela peut il intéresser ? ils relèvent le défi : l'auteur bien sûr mais aussi les éditeurs, suivant fidèlement l'exemple de michel guérin, le fondateur, visionnaire, qui n'a jamais cessé d'y croire.
    Justement rencontré au verdon, puis à briançon à deux pas de la gargouille.
    Mais ça va un peu plus loin. et c'est là que ça devient intéressant. parce que ce site, cette " bande d'allumés " ont finalement contribué de manière étonnante et inattendue au devenir de " l'escalade mondiale ", peut on dire, je crois, sans être trop prétentieux. réduire la marche d'approche à néant, utiliser en priorité les " nuts " anglo saxons, laisser les voies équipées.
    Les bases de l'escalade sportive sont parties de là. quant à barney il a abattu le travail de titan qu'il s'était fixé : foule de détails, fruit le recherches minutieuses, pléthore de compliments, quelques oublis volontaires. et de l'humour.

  • Une synthèse de l'histoire du Grand Alpinisme en France et dans le Monde.

    Depuis un siècle le Groupe de Haute Montagne (G.H.M.) regroupe les meilleurs alpinistes du monde entier.
    Créé en 1919 au lendemain de la Première Guerre mondiale par une poignée de grimpeurs français passionnés, il est rapidement devenu le Club le plus prisé et reconnu internationalement, au point que son activité s'est depuis confondue avec les plus grandes heures de l'alpinisme mondial jusque sur les plus hauts sommets de la planète.
    De l'Everest au Mont-Blanc, des rochers de Fontainebleau aux parois du Yosemite, il n'y a pas d'endroit où le G.H.M. n'ait laissé son empreinte.
    Racontés par quatre écrivains spécialistes et eux-mêmes membre du G.H.M., on retrouve les exploits et les drames qui ont fait l'histoire de l'alpinisme au travers des portraits de ces femmes et ces hommes passionnés et courageux et qui n'ont eu de cesse de rêver et faire rêver.

empty