Quelques alsatiques 

Les beaux livres de notre région ! 

  • Fin des années 1970.
    Gilles et Anne, un jeune couple de citadins, achètent une vieille ferme dans une vallée vosgienne. Ils font connaissance de leurs voisins : Alex, qui élève des moutons, sa soeur Laura, artiste-peintre et Vincent, un ancien militant maoïste. Tous ont quitté la ville pour un « retour à la terre ». Ils jardinent ensemble, consomment bio, cultivent des rêves communautaires, collent sur leur voiture des marguerites anti-nucléaires. Le combat contre un projet local de mines d'uranium va les unir.
    La valse des désirs les désunira.
    Saga d'une époque-clé dans la prise de conscience des questions d'environnement, roman d'amour et de désamour, le livre met en scène la « génération écolo », ses valeurs et ses mythes, ses combats et ses désillusions, dans un récit tout à la fois ironique et poignant, qui assemble les tranches de vie comme des bouts de film.

  • Mulhouse,1830. Le rêve fou d'un pionnier. L'histoire vraie de la création de la première ligne internationale de chemin de fer.
    Extrait : - Tu es pressé, Nicolas... Trop pressé ! - Cette ligne jusqu'à Thann ne coûte qu'une poignée de millions alors tu peux bien y aller sans la SIM, mais jusqu'à Bâle ?! La ligne Mulhouse-Thann n'est même pas construite ! - Sais-tu qu'une ligne de chemin de fer sur la rive droite du Rhin entre Mannheim et Bâle est en discussion devant le parlement du Grand-Duché de Bade ? - Si nous, Français et Alsaciens, ne créons pas cette ligne aujourd'hui, nous serons morts industriellement et économiquement demain !

  • Mulhouse 1830, le rêve fou d'un pionnier du rail, l'histoire vraie de la création de la première ligne internationale de chemin de fer. Une saga industrielle...

    Nicolas Koechlin, l'homme le plus riche d'Alsace, se lance dans un projet fou : la construction de la plus grande ligne de train internationale de l'époque : le Strasbourg/Bâle. En ces années 1830, le train n'en est qu'à ses balbutiements. Nicolas va relever ce défi avec son courage, sa générosité, mais aussi sa rouerie et sa folie. Cette grande aventure ferroviaire bouleversera le destin des Koechlin, mais aussi celui de toute la ville de Mulhouse où chacun poursuit ses rêves, mais joue aussi sa survie dans cet impitoyable XIXe siècle industriel.

  • La ferme auberge des Walch est une institution dans la vallée de Munster. Ici, les touristes affluent pour goûter la cuisine de Robert, un fermier solitaire qui préfère la compagnie des légumes à celle des hommes. Râleur et introverti, Robert reste une énigme. Comment un homme aussi bourru peut-il créer des mets doux et délicats ? Et ses secrets sont bien gardés... à moins qu'une rencontre ne le pousse à inviter le monde réel dans son univers fantasque et merveilleux.

  • Regroupant plus de 400 cartes postales anciennes, L'Alsace d'antan propose de plonger au c½ur de l'Alsace en 1900. Ces clichés uniques captent la vie et le quotidien des Alsaciens au début du vingtième siècle : le travail de la terre et de la vigne, les petits métiers d'alors, les ports et les canaux, les grandes cités, la vie des villages, le folklore et la naissance du tourisme.

  • À travers près de 150 photos aériennes de Tristan Vuano et les textes de Gilles Pudlowski, cet ouvrage présente les plus belles merveilles de l'Alsace. Dotée d'un patrimoine d'une richesse exceptionnelle, de paysages variés et préservés, de villes et de villages fleuris cachés dans un cadre enchanteur, cette région se décline en mille couleurs qui varient au fil des saisons. Strasbourg, Mulhouse, Obernai, Colmar, Sélestat, le mont Sainte-Odile, le Haut-Koenigsbourg, la route des vins...

  • « Longtemps, j'ai cru que l'Alsace était une région française. Avant de comprendre que cette terre si particulière et si particulariste - ce qui n'est pas la même chose - se suffisait à elle-même. Que ses demeures à pans de bois, son débordement de fleurs, son imagerie à la Hansi, sa gourmandise à la fois soignée et obsessionnelle, sa propreté helvétique,son sens de l'ordre façon germanique, ses racines rhénanes en faisaient un pays à part.

    Comme on peut l'affirmer d'une autre région, pareillement jalouse de sa différence, on glissera que l'Alsace est un roman, une longue mélodie, une fable. Elle fut convoitée par les uns, envahie par les autres, pillée par tous. Elle fut celte, germaine, laminée par les Suédois, ruinée par la guerre de Trente Ans, repeuplée par les Suisses.

    Voici donc ce dictionnaire partial et passionné sur une région aussi riche en artistes de talent, en poètes affables qu'en cuisiniers fameux, en savants narquois qu'en vignerons audacieux, en militaires courageux qu'en chansonniers rieurs.

  • De 1470 à 1620, l'Alsace est un pays de cocagne.
    Georges Bischoff offre dans ce livre un vaste panorama sur un long siècle d'or durant lequel la gastronomie alsacienne s'est forgée.

    Durant cette période de forte croissance économique, l'Alsace a vu se développer ses spécialités, ses plats, sa gourmandise.
    Quels légumes cultivait-on et dégustait-on ? Comment arrive la pomme de terre. Quelles viandes mangeait-on ? Qui cuisinait ? Que racontent les livres de recettes ? Comment était organisée une cuisine, quels étaient les ustensiles ? Selon le milieu social, que mangeait-on ?

    On y apprend que nos ancêtres se soignaient avec des régimes spécifiques ou à l'inverse, tombaient malades par excès de nourritures et de boissons.

    /> On y apprend comment les enfants des milieux nobles étaient éduqués pour bien se tenir à table.

  • Destins foudroyés est un coffret qui regroupe Le voyage de Marcel Grob et La patrie des frères Werner. Deux récits historiques à succès de Philippe Collin et Sébastien Goethals.
    Dans Le Voyage de Marcel Grob, on suit un jeune Alsacien de 18 ans, enrôlé de force le 28 juin 1944, dans la Waffen SS, trois mois après le débarquement allié en Normandie. Il est incorporé à la 16e division SS, la sinistre division Reichsfu¨hrer.
    Dans La Patrie des frères Werner, Andreas Werner, un espion de la Stasi, revoit son frère aîné, Konrad, infiltré à l'Ouest depuis 12 ans à l'occasion du match de coupe du monde entre la RFA et la RDA en juin 1974. Il lui confie ses doutes et son désir de fuir.
    Trois personnages, trois destins dans des heures tragiques de l'Histoire. Récits d'une jeunesse happée par l'histoire... Deux histoires à lire et à faire lire pour ne pas oublier.

  • Mai 1945. Dans les ruines de Berlin, deux orphelins juifs assistent apeurés à la victoire soviétique. Réfugiés à Leipzig, Konrad et Andreas Werner deviennent citoyens Est-allemands. C'est la marche de l'histoire.
    Juin 1956. Les deux frères ont rejoint les rangs de la Stasi pour échapper au camp de rééducation. Ils seront les fils de l'Est.

    Juin 1974. Lors de la 10ème coupe du monde de football, un match historique va opposer la RFA et la RDA. C'est le match de la guerre froide. Le retentissement est mondial.
    Pour faire gagner la RDA, Erich Honecker décide d'impliquer les meilleurs agents de la Stasi. Il faut prouver la supériorité du régime socialiste sur le monde capitaliste. Konrad Werner est infiltré depuis des mois dans l'équipe de la RFA. Andreas Werner fait partie de la délégation de RDA. Voilà douze ans qu'ils ne se sont pas vus.
    Le choc des deux bloc va ébranler leurs convictions.

  • 11 octobre 2009. Marcel Grob, un vieil homme de 83 ans, se retrouve devant un juge qui l'interroge sur sa vie. Et plus particulièrement sur le 28 juin 1944, jour où ce jeune Alsacien rejoint la Waffen SS et est intégré dans la 16e division Reichsführer, trois mois après le débarquement allié en Normandie. Marcel se rappelle avec émotion de ce jour fatidique où, comme 10 000 de ses camarades Alsaciens, il fût embrigadé de force dans la SS. Non, il n'était pas volontaire pour se battre mais il n'avait pas le choix, il était pris au piège. Mais pour le juge qui instruit son affaire, il va falloir convaincre le tribunal qu'il n'a pas été un criminel nazi. Alors, Marcel Grob va devoir se replonger dans ses douloureux souvenirs, ceux d'un "malgré nous", kidnappé en 1944, forcé d'aller combattre en Italie, au sein d'une des plus sinistres division SS. Un voyage qui l'amènera à Marzabotto, au bout de l'enfer...

  • Alice est une jeune fille de la petite bourgeoisie strasbourgeoise. En septembre 1939, à 21 ans, guide de France, anticonformiste et francophile s'engage comme infirmière dans l'armée française. Après la débâcle, elle rentre chez ses parents à Strasbourg, alors que les Allemands s'emploient à nazifier la province.
    Très vite, Alice s'insurge contre la situation, et avec une amie, met sur pied une équipe clandestine qui vient en aide aux prisonniers de guerre français et étrangers enfermés dans les casernes de la ville.
    Pendant deux ans, elle recueillent, nourrissent, munissent de faux papiers et exfiltrent d'Alsace près de 500 détenus fuyant l'incorporation de force dans l'armée allemande.
    Mais suite à une imprudence, le réseau est repéré, les filles arrêtées, et enfermées dans la forteresse de Ziegenhain (près de Bonn). Lucienne, la cheffe d'équipe est condamnée à mort. En septembre 1944, Strasbourg est libéré, Alice n'a alors plus qu'une idée en tête, s'évader, et retrouver sa famille.

  • Bugatti, un nom qui passionne presque immuablement depuis plus de 125 ans. Cette famille italienne de Milan aux talents aussi divers que la création de mobiliers, la construction automobile, en passant inévitablement par la sculpture animalière inégalée. Leurs gestes se sont manifestés avec un sens de l'esthétique inné, en Italie, en France, en Allemagne, en Belgique, si on pense au père Carlo, aux fils Ettore et Rembrandt ou encore au petit-fils Jean : de grands européens avant la lettre.

  • Des mythiques Trois Brigands et Géant de Zéralda, ses deux plus immenses succès, à la petite dernière, Zloty, l'avatar moderne et motorisé du Petit Chaperon rouge, en passant par Jean de la Lune, c'est Tomi Ungerer lui-même qui a choisi, dans son oeuvre multiple, humaniste et grinçante, pleine de kidnappings sublimés, d'ogres convertis, d'intrus admis et d'opposés réconciliés.quatre dignes représentants capables de donner une idée fidèle de son ton « subversif et positif » et de son trait à ceux qui veulent le découvrir, ou le retrouver.

  • La richesse architecturale et artistique des églises, temples, synagogues, mosquées, pagode, chapelles et lieux de prière, des siècles passés et du temps présent, est mise en valeur par une abondante iconographie aux photographies modernes et lumineuses. Avec presque 300 pages et 400 photos, un livre grand public, à la thématique inédite, écrit par des passionnés, raconte l'histoire de chaque édifice, croisée avec l'histoire singulière de Mulhouse. Dans une ville où la diversité culturelle cohabite avec une telle richesse cultuelle, ce livre se veut aussi l'outil d'une meilleure connaissance et compréhension commune.

  • La cheffe et blogueuse Leïla Martin propose dans ce livre les plus gourmandes de ses recettes végétariennes. Toujours inspirées de la cuisine traditionnelle alsacienne, pimentées de beaucoup de fantaisie, ces recettes faciles à réaliser enchantent les papilles.
    Alsacienne de coeur, Leïla vit sa passion pour la gastronomie avec une grande liberté, favorisée par sa double culture franco-marocaine. La cuisine est avant tout pour elle une histoire de rencontres et de partage : avec des chefs, des producteurs, des influences du monde entier...
    40 recettes gourmandes à base de légumes et de fruits, inventives, colorées, qui invitent à un voyage gourmand, de l'apéritif au dessert, en passant par les grandes faims :
    - Salade d'asperges crues et cuites aux agrumes - Dampfnudle fourrés à la mozzarella et tomates confites - Knepfle de carottes et crème de munster - Fleischschnaka de champignons - Baeckeoffe de légumes façon thaï - Gâteau streusel au chocolat et à la courgette

  • Simone Morgenthaler transmet depuis plus de trente ans son amour de l'Alsace et de la langue alsacienne à la radio, à la télévision, dans la presse et dans les livres. Lucille Uhlrich, sa fille, est artiste et illustre cet ouvrage. Au fin fond de l'Alsace, Maïdi et son grand-père adoré se retrouvent pour préparer Noël, mais Lulu, le hibou qui vit dans leur grenier, a disparu. Tous deux partent alors à sa recherche dans les paysages enneigés et Maïdi surmonte sa peur de l'obscurité pour retrouver, sous un jour nouveau, la joie de Noël.

  • Légendes d'Alsace

    Collectif

    L´Alsace, entre Vosges et Rhin, est une terre de convergences de tant de peuples, qu´elle est imprégnée d´histoires, de légendes et de contes. Les innombrables châteaux qui jalonnent le flanc des Vosges ne purent ne pas engendrer mille histoires. Dans les vallées oeuvrent les elfes, les fées et les sorcières. Tous ces êtres forment l´âme de L´Alsace. Les récits commencent dans les immémoriaux et traversent l´histoire jusqu´aux époques récentes. Nous relatons dans ce volume quelques grands classiques de Stoeber ou de Stintzi, mais surtout nous y avons inséré des récits inédits ! Parmi ceux-ci, des légendes qui furent contées de bouche à oreille les soirs aux veillées, et qui ne furent sans doute jamais écrites.A lire ces légendes on comprendra qu´en Alsace les destins, non seulement se croisent, mais surtout qu´ils se font!

  • Au lendemain du 9 novembre 1970, des dizaines de milliers de lettres ont été envoyées à Yvonne de Gaulle. À travers ces sources inédites, c'est l'image d'une certaine France qui apparaît : émouvante, puissante, populaire, reconnaissante. La mort du Général a été un choc pour tous les Français. Confrontés à un traumatisme dont ils ressentent la dimension nationale, beaucoup d'entre eux ont exprimé par écrit leurs sentiments à sa veuve. Dès le lendemain du 9 novembre, des dizaines de sacs postaux arrivent chaque jour à Colombey et à Paris. Dessins d'enfants, oeuvres d'art, composition musicale, poèmes, images pieuses, calligraphie, rédaction classique : que disent ces milliers de lettres ? Elles constituent une source documentaire originale et inédite, profondément émouvante. Directement ou indirectement, par une allusion ou par des paragraphes entiers, elles dressent par petites touches le portrait d'un peuple. C'est l'image d'une certaine France qui apparait, une France vue par les Français, celle d'une histoire, d'un lien avec le grand homme énoncé sans l'intermédiaire des médias.
    Le livre fait une large part à l'iconographie. Seule celle-ci peut rendre compte de la diversité et de l'inventivité des formes utilisées par rédacteurs : dessins d'enfants, oeuvres d'art, composition musicale, poèmes, images pieuses, calligraphie, rédaction classique....

  • À partir d'une enquête semée d'embûches et de fausses pistes, Anne Wachsmann retrace le quotidien de sa famille pendant l'Occupation. Devenue prospère, cette famille juive d'origine allemande et polonaise s'imaginait faire partie de ces « excellents Français » chantés par Maurice Chevalier en 1939.
    À l'origine, une boîte. Retrouvée dans un tiroir familial, elle contient une centaine de cartes postales enfantines datées de la Seconde Guerre mondiale d'apparence guillerettes, mais qui laissent entrevoir pour le petit Jean-Paul et ses parents, Poldi et Lise, des déménagements, des séparations, la nourriture qui fait défaut, la peur, le bruit des armes.
    Cette recherche quasi-obsessionnelle porte Anne Wachsmann, avocate comme son père et son grand-père, héros de cette histoire, de Strasbourg à Agen, de la Suisse à l'Allier, en passant par Auschwitz, Marseille ou Grenoble. Elle convoque les écrits de nombreux historiens et les témoignages d'écrivains sur la vie des juifs sous l'Occupation (Georges Perec, Patrick Modiano, Anne Sinclair,...), compulse les archives.
    D'une écriture fluide, l'auteure fait revivre avec sa rigueur de juriste la vie quotidienne de sa famille durant ces années noires, une famille en état d'alerte permanent mais qui sera préservée du pire grâce au soutien de quelques héros anonymes et à l'amour sans faille qui l'unit.
    Publié avec le soutien de la Fondation d'entreprise La Poste

  • Vous aimez l'Alsace et vous souhaitez impressionner ses habitants lors de vos prochaines vacances en leur parlant alsacien ? Vous êtes alsacien et vous voulez vous familiariser avec la langue de vos ancêtres ? Ce Petit Livre est fait pour vous ! Vous trouverez toujours dans votre journée un petit moment pour profiter des leçons et exercices calibrés pour apprendre jour après jour, de façon efficace.

    Classées dans trois grandes catégories, les leçons traitent aussi bien de la grammaire que du vocabulaire ou de la communication avec les autres. L'aspect grammatical vous donnera l'occasion d'apprendre la prononciation des lettres, la conjugaison des verbes ou encore les déclinaisons ; vous découvrirez également les mots et expressions utiles pour parler de son métier, pour demander comment ça va ou bien pour décrire quelqu'un ; et enfin, vous pourrez tester vos connaissances du vocabulaire dans différentes situations : à la boulangerie, au restaurant, chez le médecin...

  • Huit parties consacrées à l'histoire, aux personnages célèbres, à la culture, à la gastronomie, aux mots, aux expressions, aux proverbes (et dictons) ainsi qu'à la grammaire de la langue alsacienne.

empty